Clicky



Bons Plans

Philae reprend sa conversation avec Rosetta

Publié le
Conception artistique du robot Philae présenté par la NASA

Alors que depuis 15 jours le petit robot Philae était muet, il est enfin parvenu à communiquer avec la sonde Rosetta pendant quelques minutes.

C’est jeudi dernier dans la soirée que Philae est de nouveau entré en communication avec Rosetta. Une communication de bonne qualité qui a duré 20 minutes. Le manque de soleil là où a atterri Philae ne lui permet pas de recharger ses batteries correctement pour pouvoir communiquer de façon optimale.

Le robot Philae s’est réveillé

Depuis le 24 juin, le robot Philae n’avait pas donné de ses nouvelles et les équipes responsables sur Terre commençaient à s’inquiéter de ce mutisme. Finalement, jeudi 9 juillet, il est sorti de son silence et a pu communiquer avec Rosetta pendant 20 minutes, dont 12 minutes de communication très stable. Pendant ces quelques minutes, le robot a pu envoyer des données récoltées à l’aide d’un de ses outils qui lui sert à analyser la structure de la comète. Des données toujours très précieuses pour L’Agence Spatiale Européenne qui est chargé de les analyser. “Cette liaison est de loin le meilleur créneau obtenu, avec très peu de coupures. Elle est de bon augure pour la suite, puisqu’une telle qualité de communication permettrait aux équipes de prendre la main sur Philae et de le commander alors que, jusqu’à maintenant, le robot se réveille, s’éteint et travaille de façon autonome” déclarait le Cnes dans un communiqué.

Tchouri au plus près du soleil le 12 août

La sonde Rosetta continue de suivre le périple de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko qui arrivera à son point le plus proche du soleil (périhélie) dans la nuit du 12 au 13 août. «On assiste en direct à la plongée de la comète sur le soleil, c’est extraordinaire. C’était important d’avoir une bonne liaison à ce moment», précisait Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes.

Depuis le 12 novembre, sur la comète, le robot Philae a notamment pour mission d’utiliser ses 10 outils afin de rechercher d’éventuelles molécules organiques complexes sur l’astre chevelu.

Source : 20minutes.fr
Crédits Photos : NASA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform