Clicky



Bons Plans

Osiris-Rex : la sonde de la Nasa s’est envolée vers l’astéroïde Bennu

Publié le

La sonde américaine baptisée Osiris-Rex, envoyée à la rencontre de l’astéroide Bennu pour récupérer des échantillons, a bien décollé la nuit dernière depuis le pas de tir de Cap Canaveral.

Le décollage de la fusée Atlas V, de la société américaine United Launch Alliance, avec à son bord la sonde Osirix-Rex (pour Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer) s’est déroulé comme prévu la nuit dernière depuis la Floride.

Décollage réussi pour la sonde Osirix-Rex

C’est à 1h05 (heure française) que la sonde Osirix-Rex de la Nasa s’est envolée pour un voyage de plusieurs années aller-retour en direction de l’astéroïde Bennu. Après quelques minutes le lanceur s’est détaché et c’est le moteur Centaur du vaisseau qui a pris le relais. L’objectif de cette mission pour l’Agence spatiale américaine est d’analyser l’astre d’un peu moins de 500 mètres de diamètre et surtout de récolter des échantillons de sol extraterrestre et les ramener sur Terre.

La sonde va effectuer un voyage de 190 millions de kilomètres, qu’elle mettra deux ans à parcourir. La Nasa espère son retour sur Terre pour 2023. Une fois arrivée à la hauteur de Bennu, Osiris-rex va prendre des clichés, le cartographier et effectuer diverses analyses thermiques et géologiques, entre autres. C’est en 2020 que devrait se dérouler le tournant de la mission, la sonde va passer le plus près possible de l’astéroïde afin de récupérer de la poussière à l’aide de son long bras mécanique. Entre 60 grammes et 20 kilos de matière devrait être récoltés.

A la découverte de l’origine de la vie ?

« Nous espérons que ces échantillons contiendront des molécules organiques datant des débuts du système solaire, il y a 4,5 milliards d’années, qui pourraient fournir des informations et des indices sur les origines de la vie » déclarait le responsable scientifique de la mission, Dante Lauretta, professeur de science planétaire à l’université d’Arizona.

La couleur noire de Bennu fait penser que l’astéroïde renferme du carbone qui serait aussi vieux que le système solaire lui-même. Les échantillons prélevés pourraient aider les scientifiques à comprendre comment la vie est arrivée sur Terre.

Source : liberation.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform