Clicky



Bons Plans

MWC 2012 : Huawei Ascend D quad core le réveil d’un dragon du mobile

Publié le | Modifié le

Parmi l’effervescence de constructeurs paradant au Mobile World Congress 2012 certains surgissent de la masse avec le fracas d’un dragon sortant de son sommeil. Cette année c’est particulièrement le cas de l’entreprise chinoise Huawei basée à Shenzen, qui s’est donné les moyens d’attirer l’attention sur sa campagne de conquête agressive du marché de la téléphonie mobile. Ambitieux, le CEO de Huawei Max Yang a confié vouloir hisser la société parmi le top 3 des fabricants de téléphones portables en moins de 5 ans.

Huawei a une certaine ancienneté dans le secteur en tant que second réseau de téléphonie mobile le plus large au monde derrière Ericsson. L’assemblage de ses premiers smartphones remonte à 2010 avec la distribution des 120 millions d’appareils à travers le monde. La conception de smartphone haut de gamme a cependant débuté plus récemment avec l’annonce en octobre d’un mobile et d’une tablette à processeur quad core, avant même l’arrivée des premiers mobiles concurrents équipés du Tegra 3 d’Nvidia.

Mise à part cette surenchère sur les performances processeur, l’Ascend D ressemble à s’y méprendre au Samsung Galaxy Nexus du concurrent coréen, également équipé d’Android Ice Cream Sandwich. Selon le CEO Yang, la collaboration de Huawei avec Google serait l’héritage d’une collaboration étroite issue de son activité de fournisseur en réseau de télécommunication.

Auto revendiqué smartphone le plus rapide au monde“, l’Ascend D est équipé d’un quad-core cadencé de 1,2 à 1,5 GHz K3V2 à base ARM avec une architecture de 64 bit conçu par Huawei. Ce processeur créé d’autant plus la surprise que la technologie quad core de Qualcomm n’est toujours pas au point et que Nvidia vient tout juste de mettre en avant les 5 premiers smartphones équipés du Tegra 3.

Nous sommes allé voir par nous même ce que la bête avait dans le ventre sur le stand Huawei du Mobile World Congress. Pour une première prise en main, l’Ascend D est plutôt accrocheur avec un écran 4,5 pouces à la résolution de 1280×720 pixels au rendu dynamique enrichi de couleurs vives mais aussi austère qu’une porte de bureau de comptable d’un point de vue design. Ses specs nous font espérer des performances rugissantes pour une navigation ultra fluide. Il est par ailleurs équipé d’une batterie de 1800mAh et devrait proposer une version à 2500 mAh baptisée Ascend D Quad XL.

Stratégiquement Huawei cherche à attaquer une concurrence équivalente en termes de performances à des prix 20 à 50 % moins chers selon Richard Yu, porte parole de Huawei Device. On pense notamment à ses concurrents les plus directes tels qu’HTC ou ZTE qui cherchent aussi à jouer la carte de la puissance “superphone“ quad-core.

La gamme Ascend Quad D sera disponible en Chine, en Australie, en Europe, en Asie-Pacifique, du Nord et Amérique du Sud, et au Moyen-Orient au cours du deuxième trimestre de 2012. Son prix reste encore inconnu.

De quoi séduire un public non-initié à l’offre du constructeur assez rapidement, pour peu que la marque parvienne à améliorer son branding et se crédibiliser davantage aux yeux des occidentaux. Or cette année le Mobile World Congress a été littéralement pris d’assaut par Huawei, que ce soit en termes de présence par affichages, représentants, effets d’annonce et location d’espace (stand de démonstration et tout un hall réservé à accès restreint), comme en témoigne notre galerie ci-dessous :

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform