Clicky



Bons Plans

Microsoft pousse en force pour passer à Windows 10

Publié le
windows-10-technical-preview-start-menu-live-tiles-full

Comme annoncé par Microsoft il y a quelques mois maintenant, Windows 10 fait désormais partie des mises à jour recommandées pour les PC sous Windows 8 et 8.1.

Depuis le 1er février, Windows 10 est entré dans Windows Update en tant que mise à jour recommandée pour les systèmes qui fonctionnent sous Windows 7 et 8.1. Cette stratégie de la part de Microsoft va permettre une adhésion à l’OS toujours plus forte. Cependant l’installation du nouveau système d’exploitation n’est pas obligatoire.

La mise à jour de Windows 10 est désormais recommandée

Microsoft l’avait annoncé en octobre 2015 : « Nous allons publier Windows 10 en tant que mise à jour optionnelle pour les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1. Début de l’année prochaine, Windows 10 passera dans la catégorie des mises à jour recommandées » déclarait ainsi le vice-président exécutif de Windows, Terry Myerson.

Chose promise, chose due. Windows 10 est désormais une mise à jour recommandée depuis le 1er février. Le téléchargement du dernier système d’exploitation et son installation pourront à présent démarrer automatiquement si les paramètres de mises à jour de Windows ont été laissés par défaut par l’utilisateur. Toutefois, l’éditeur explique que l’installation ne pourra se faire sans le consentement de l’utilisateur qui pourra annuler la migration avant son début.

Recommandée mais pas obligatoire

Windows 10 a été un succès dès sa sortie. Le système d’exploitation est proposé gratuitement pendant la 1ère année de sa mise sur le marché. Afin de pousser toujours plus d’utilisateur à sauter le pas, la mise à niveau vers Windows 10 est désormais recommandée.

Cependant en changeant les paramètres de Windows Update il est possible d’éviter cette mise à jour. Même si tout a été laissé par défaut, un message s’affichera toutefois demandant l’aval de l’utilisateur pour démarrer l’installation de Windows 10. Et si jamais le système s’exploitation s’installait sans que l’utilisateur y ait fait attention, il a 31 jours pour revenir au système qu’il utilisait auparavant, celui-ci étant sauvegardé sur le disque dur durant cette période. Les utilisateurs auront quand même le dernier mot.

Source : 01net
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform