Clicky



Bons Plans

Un lycéen de 17 ans corrige les erreurs de la NASA

Publié le
Vue d'artiste d'Orion, la capsule américaine qui sera équipée du module de service européen.

Voilà un lycéen qui pourra fièrement dire à tous ses amis qu’il a permis à la science d’avancer en corrigeant les erreurs de la NASA. Grâce à lui, les scientifiques américains ont pu corriger des erreurs statistiques concernant des données de l’ISS.

Tout a commencé par un banal projet scolaire, dans lequel Miles Soloman, un jeune étudiant de 17 ans, devait étudier des dizaines de pages de calculs statistiques de la NASA, concernant des relevés de radiation enregistrés par la station spatiale internationale. La perspicacité du jeune garçon lui aura permis de rapidement mettre en évidence de résultats négatifs au niveau des taux mesurés, ce qui est mathématiquement impossible.

A 17 ans, il débusque les erreurs de la NASA

Miles Soloman, du haut de ses 17 ans, a donc pu envoyer un mail à la NASA pour leur dire que leurs ingénieurs s’étaient trompés et que des erreurs étaient présentes dans les relevés. Interrogé par la BBC, l’adolescent a expliqué : « On nous avait confié des tonnes de feuilles de calculs, ce qui est beaucoup plus intéressant qu’il n’y paraît », ajoutant : « J’ai été directement en bas de la liste regarder les plus bas niveaux d’énergie enregistrés ». A sa grande surprise, les résultats statistiques étaient négatifs !

Les scientifiques de la NASA ont pris très au sérieux le mail du jeune homme afin de vérifier ses dires et effectivement, les chercheurs ont été surpris de constater que le lycéen avait raison. La NASA a expliqué qu’elle pensait que ce genre d’erreurs statistiques se produisaient quelques fois par an, alors qu’en réalité elles se déroulaient plusieurs fois par jour…

Le lycéen s’est amusé de la situation et a déclaré à la BBC : « Nous avons envoyé un email à la Nasa. Même aujourd’hui, je trouve que ça sonne assez cool de dire : J’ai envoyé un email à la Nasa ». Miles Soloman espère maintenant pouvoir continuer à aider les ingénieurs de la NASA dans leur travail quotidien.

Crédits Photos : NASA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform