Clicky



Bons Plans

#LudumCare Path of Exile, l’alternative à Diablo 3 et plus encore

Publié le
#Ludumcare Path of Exile

Tout juste passé en version 2.0 avec l'extension gratuite The Awakening, le déjà salué hack & slash free-to-play Path of Exile s'améliore et vient remettre un coup de dague entre les côtes de Diablo III.

Même si Diablo 3 s’est concrètement amélioré depuis la sortie de son extension Reaper of Souls, bien des adeptes du genre hack & slash n’ont pas complètement retrouvé ce qu’ils avaient aimé dans Diablo 2. Ainsi, certain d’entres eux ont préféré se tourner vers Path of Exile lors de sa sortie en janvier 2013. Si le titre free-to-play du studio Grinding Gear Games vous est inconnu ou s’il ne vous avait pas convaincu à l’époque, préparez-vous à taper et looter de manière frénétique puisque l’extension gratuite The Awakening vient de sortir.

Le véritable successeur de Diablo 2

Bien évidemment toujours gratuit, Path of Exile est donc passé en version 2.0 il y a quelques jours. L’occasion pour le développeur d’enrichir concrètement un jeu qui était déjà généreux et d’améliorer bien des éléments, notamment au niveau de l’interface. Outre ajouter des objets et un 4ème acte à l’histoire pour les plus gros joueurs, The Awakening vient également approfondir encore un peu plus l’une de ses principales spécificités : son gigantesque arbre de talents passifs qui peut maintenant être agrémenté de gemmes, l’autre mécanique importante de Path of Exile.

Dans les grandes lignes, si le joueur doit toujours choisir entre l’une des 6 classes proposées au début du jeu, ce choix ne sert au final qu’à définir un point de départ dans l’arbre de talents commun à toutes les classes et le joueur peut alors se diriger dans la direction de son choix quand il gagne de l’expérience afin par exemple de mélanger les genres ou au contraire de se spécialiser. De même, les nouveaux sorts ne s’obtiennent pas en gagnant des niveaux, mais en ramassant des gemmes de couleur à insérer dans des objets pour en obtenir les pouvoirs. De plus, des gemmes de support permettent de réaliser des combinaisons en modifiant le comportement de ses sorts. Ces gemmes gagnent en niveau à l’utilisation et ce mélange entre le système de gemmes et d’arbre passif permet de se créer réellement un avatar sur mesure.

Côté contenu, outre la campagne scénarisée, Path of Exile propose des défis, des ligues (des serveurs avec des règles spéciales pour varier les plaisirs) ainsi que du PVP. Bref, de quoi largement s’occuper seul ou accompagné jusqu’à 6 joueurs.

Un modèle économique très respectueux du joueur

Si l’on peut malheureusement regretter que le jeu ne soit proposé qu’en anglais et uniquement compatible Windows, il faut à l’inverse saluer son modèle économique particulièrement doux. En dehors d’emplacements d’inventaire supplémentaires pour partager de l’équipement entre ses différents personnages, l’intégralité des éléments du magasin n’est que cosmétique et donc complètement dispensable. Pas de pay-to-win, c’est l’une des devises du studio qui offre ici un jeu où il n’y a pas besoin de débourser le moindre centime pour progresser.

Pour jouer à Path of Exile, ça se passe sur le site officiel ou sur Steam.

Crédits Photos : Begeek
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform