Clicky



Bons Plans

Comment Kim DotCom a fait plier les LizardSquad ?

Publié le | Modifié le

Très énervé de ne pas avoir pu accéder au live à cause de l’attaque de LizardSquad, Kim DotCom a négocié directement avec les hackers.

Si vous êtes un joueur online assidu ou que vous avez simplement reçu une PS4 ou une Xbox One à Noël, vous n’avez pas pu passer à côté du piratage des services du 25 décembre qui a empêché toute connexion pendant quelques jours. Une attaque revendiquée par le groupe de hackers baptisé « LizardSquad » qui a mis beaucoup de joueurs sur les nerfs.

Parmi eux, il y en a un qu’il ne fallait pas trop titiller et qui l’a vite fait savoir à la bande de pirates. Ce gamer, c’est Kim DotCom à qui l’on doit en grande partie le retour à la normale des services en ligne de Sony et Microsoft.

Kim DotCom stoppe l’attaque des pirates

Si vous ne le savez pas encore, Kim DotCom est un très gros joueur en ligne. Ce dernier fait même partie des meilleurs joueurs mondiaux de Call of Duty. Il a donc très mal pris le fait d’être privé de son passe-temps favori par la bande des LizardSquad.

Ce dernier a donc pris les choses en main et a négocié directement avec les hackers pour que l’attaque DDoS des serveurs du Xbox Live et du PSN stoppe le plus rapidement possible. Ce dernier interpelle donc les responsables l’attaque sur Twitter afin de négocier en direct avec eux. Il propose des accès à 3000 comptes premium sur Mega en l’échange de l’arrêt de l’attaque. Quelques heures après, Sony et Microsoft annoncent un retour à la normale de leurs live respectifs.

Le Jackpot pour LizardSquad

Kim DotCom s’est montré tellement convaincant que les LizardSquad ont promis de ne plus jamais porter atteinte aux joueurs Xbox Live et PSN. Une décision motivée par le montant de la « rançon » payée par Kim DotCom. Chaque voucher (accès aux services premium de Mega) est estimé à une centaine de dollars.

Ces derniers s’écouleront très facilement sur le marché noir et pourrait donc rapporter une coquette somme à la team LizardSquad, on parle d’environ 300 000 dollars. De quoi motiver les hackers à perpétuer les attaques DDoS popularisées en partie par le mouvement Anonymous. Ces dernières ne sont pas si compliquées à mettre en place et peuvent donc devenir très rentables. LizardSquad a d’ailleurs déjà prévu de s’attaquer au réseau Tor dans un avenir proche.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform