Clicky



Bons Plans

L’Egypte souhaite censurer les sites pornographiques

Publié le | Modifié le

Le porno venimeux et malsain

D’après l’Electronic Frontier Foundation (EFF), une organisation qui surveille les libertés d’internet, le procureur égyptien, Mahmoud Abdel Magid, a ordonné un bannissement massif et total des sites pornographiques. Son choix s’appuie sur une décision de justice datant d’il y a trois ans, dans laquelle «la liberté d’expression et les droits publics devraient être limités afin de préserver les fondements de la religion, de la morale et du patriotisme», le contenu pornographique y est décrit comme « venimeux et malsain”.

La mesure vient en réponse à la campagne ultraconservatrice “Net Pur” du parti salafiste Nour, qui a récemment organisé une manifestation devant la Cour suprême du Caire appelant à une interdiction de ces sites car “violant les coutumes et les valeurs de l’Egypte” ils ne devraient plus être accessibles. Selon Mohamed Nour, fondateur et porte-parole du parti, la décision n’aura aucune incidence sur les libertés des Egyptiens car la société de son pays est déjà très conservatrice par nature et n’approuve pas ces sites depuis bien longtemps.

Une mise en place difficile

Le pays ne sait toujours pas comment mettre en place l’interdiction des sites pornographiques. Créer une liste noire des sites concernés est très loin d’être simple, ils sont tellement nombreux sans oublier que de nouvelles plateformes sortent des serveurs chaque jour. La création de ce backlistage pourrait donc s’avérer couteuse avec des failles. En effet, le bannissement de site à tort semble évident, des sites où se trouvent des photos de mère allaitant leurs enfants par exemple, comme cela a déjà été le cas dans certains pays.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement parlemente actuellement autour de la création d’une police de la morale qui pourrait décider de ce qui est bon ou non pour les citoyens égyptiens.

Source : eff.org
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform