Clicky



Bons Plans

Ouragan : le plus grand simulateur à Miami

Publié le | Modifié le

Le plus grand simulateur d'ouragan à l'université de Miami, en Floride. C'est le plus grand simulateur d'ouragan jamais créé dans le monde afin d'étudier ces phénomènes particulièrement destructeurs.

A Miami en Floride, le plus grand simulateur d’ouragan jamais construit vient d’ouvrir ses portes. Cette machine va permettre aux météorologues de mieux comprendre ces phénomènes météorologiques dévastateurs et de mieux prévoir l’intensité des tempêtes et cyclones.

Sustain : le simulateur d’ouragan le plus grand du monde

Sustain pour “The Surge STructure Atmosphere Interaction”, c’est le nom donné à ce simulateur. Ce simulateur ressemble à un grand aquarium d’une capacité de 140 000 litres d’eau. Un moteur de 1700 chevaux entraîne des pagaies qui viennent remuer l’eau en créant des vagues. Une soufflerie capable de créer des vents de 251 km/h pour simuler un ouragan de catégorie 5 accompagne le tout. En outre, à l’intérieur du simulateur sont posées des petites maisons bardées de capteurs pour étudier l’impact du vent et des vagues sur les constructions qui se trouvent sur les côtes.

L’ensemble aura coûté 15 millions de dollars et le bâtiment qui abrite le tout représente un investissement de 47 millions de dollars. C’est le gouvernement qui a investi les 62 millions de dollars qu’aura coûté ce simulateur.

Prévoir la puissance des ouragans

C’est Brian Haus, principal responsable scientifique du programme, qui a présenté le simulateur. Celui-ci était sur les lieux lorsque les ouragans Katrina et Wilma avaient frappé les côtes des Etats-Unis et il s’était alors juré de trouver un moyen de mieux prévoir l’intensité de ces phénomènes de la nature. “Au cours des vingt dernières années nos prévisions n’ont cessé de s’améliorer, à l’exception de celles sur la puissance des cyclones” explique-t-il.

En plus de pouvoir mieux prévoir la force des ouragans, le simulateur sera utilisé pour étudier l’impact des tempêtes sur les constructions qui bordent les côtes. “C’est un aspect important de la recherche car la plupart des normes de construction et des modèles informatiques utilisés ne sont pas basés sur des données correspondant à ce qui se passe dans la réalité au moment d’un ouragan” souligne le scientifique. Ainsi, le fait d’avoir posé des capteurs sur les petites maisons dans le simulateur va aider les scientifiques à connaitre avec plus d’exactitude comment sont affectées les constructions.

Source : Liberation.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform