Clicky



Bons Plans

L’appellation « fibre optique » jugée parfois mensongère recadrée

Publié le
fibre optique

Les opérateurs français et notamment SFR vont devoir revoir l'utilisation de l'appellation "fibre optique" dans leurs offres commerciales.

L’Arcep a décidé de recadrer l’emploi des mots « fibre » et « fibre optique » qui sont fait mentions dans les offres commerciales des opérateurs et utilisés un peu à tout va ces derniers temps. Un recadrage qui vise notamment SFR accusé par les autres opérateurs de vendre de la « fausse » fibre.

L’usage du mot « fibre » sur les supports publicitaires recadré par l’Etat

Les opérateurs ne devront utiliser le mot « fibre » dans leurs offres commerciales que dans les cas où une liaison par fibre optique sera effective de bout en bout, c’est-à-dire jusqu’au domicile du client. Cette utilisation du mot « fibre » vient d’être recadrée et fait désormais l’objet d’une publication au journal officiel.

« Ce qui est visé, c’est de bien préciser quand on parle de fibre ou fibre optique. Il s’agit de bien différencier des cas dans lesquels le service est fourni par un réseau de fibre optique de bout en bout, et des cas où le service est fourni par un réseau qui présente de la fibre et une terminaison qui est en autre chose » résumait l’entourage d’Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, à l’origine du décret.

SFR est particulièrement visé par cette publication. L’opérateur utilise le mot fibre pour signifier une connexion à très haut débit quelle que soit la technologie utilisée pour raccorder le domicile de ses clients. Désormais, en cas de raccordement FTTLA c’est-à-dire que le raccordement au domicile se termine par une terminaison coaxiale (câble) et non par de la fibre, la mention « sauf raccordement du domicile » devra être clairement mentionnée.

SFR-Numéricable conteste cette nouvelle règlementation

« SFR étudiera toutes les voies de recours possibles en France et à Bruxelles sur cet arrêté injustifié et technologiquement irrecevable » indiquait le porte-parole de l’opérateur. Cet arrêté entrera en vigueur le 1er juin.

Les enjeux sont de taille pour les opérateurs, la communication est importante dans la bataille que se livrent Orange et SFR pour séduire de plus en plus de clients avec leurs offres fibre optique. A l’heure actuelle, SFR revendique 8 millions de prises fibre mais la majorité possède une terminaison câble. De son côté Orange annonce 5 millions de foyers raccordés à la fibre de bout en bout. Au final, un tel arrêté ne pourra que servir le consommateur qui pourra mieux s’y retrouver dans les technologies proposées.

Source : lefigaro.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform