Clicky



Bons Plans

Kepler : malgré les avaries, la chasse aux exoplanètes se poursuit

Publié le | Modifié le
Kepler Kepler

Estropié, le télescope spatial Kepler continu pourtant d'explorer l'espace et a dernièrement découvert 100 nouvelles exoplanètes.

Fortement handicapé depuis 2013 par une panne de plusieurs de ses gyroscopes qui lui permettent de pointer dans une direction précise, le satellite/télescope Kepler n’est pas encore bon pour la casse. Comme l’a récemment dévoilé Ian Crossfield lors d’une conférence de l’American Astronomical Society, Kepler est entré dans une nouvelle phase repensée de sa mission, baptisée K2, et a déjà découvert plus de 100 planètes.

K2 cherche toujours des planètes, mais aussi des supernovas

Pour mémoire, la mission principale de Kepler est en effet de trouver des exoplanètes, c’est-à-dire des planètes hors de notre système solaire. Dans ces nouvelles découvertes, le télescope a notamment trouvé une planète en cours de destruction en orbite autour d’une naine blanche, un système comportant 3 planètes plus grosses que la Terre ou encore une planète dans l’amas d’étoiles des Hyades, l’amas d’étoiles ouvert le plus proche du système solaire.

Andrew Vanderburg du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics précise qu’au-delà de cette centaine de planètes confirmées, 234 autres attendent confirmation. Tom Barclay de la NASA déclare quant à lui que Kepler sonde des types de planètes différents de la mission originale : « Nous nous concentrons sur les étoiles qui sont plus brillantes, les étoiles qui sont plus proches, les étoiles qui sont plus aisées à comprendre et observer depuis la Terre. L’idée est de trouver les meilleurs systèmes, les systèmes les plus intéressants. »

Un avenir riche pour Kepler

La mission K2 va également essayer de trouver des planètes qui n’orbitent pas autour d’une étoile. Un exercice plus compliqué puisqu’il faudra profiter de brefs clignotements de quelques heures/jours générés par des étoiles et galaxies lointaines. Quoi qu’il en soit, Kepler a encore du travail et trouver une planète habitable ou habitée (on peut toujours rêver) est donc toujours de son ressort.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform