Clicky



Bons Plans

Google et la Nasa atteignent des vitesses de calcul supersoniques avec l’ordinateur quantique D-Wave 2X

Publié le

Grâce à l’ordinateur quantique D-Wave 2X, la Nasa et Google seraient parvenus à atteindre des vitesses de calcul 100 millions de fois plus rapides que les ordinateurs classiques.

Depuis 2013, la Nasa et Google collaborent pour développer la technologie des supercalculateurs. L’objectif pour les deux firmes est d’accélérer le développement des systèmes d’ordinateurs quantiques qui permettrait d’atteindre des vitesses de calcul jamais vues jusqu’alors.

Les deux partenaires viennent de franchir un nouveau cap avec le système quantique D-Wave 2X qui permettrait des calculs 100 millions de fois plus rapide qu’un ordinateur traditionnel.

Un calcul de 10 000 ans effectué en 1 seconde

Le D-Wave 2X est l’un des 3 ordinateur quantiques fabriqués par la société canadienne du même nom, qui vient de renouveler un partenariat de 7 ans avec Google et la Nasa. Alors que la recherche sur les supercalculateurs quantiques n’en est qu’à ses débuts, un premier benchmark du D-Wave 2X vient d’être dévoilé par Google dans un document posté sur arXiv.org

Le supercalculateur serait parvenu à résoudre un problème d’optimisation qui prendrait 10 000 ans sur un ordinateur doté d’un seul cœur de processeur en seulement 1 seconde avec l’ordinateur quantique. Pour faire simple, un problème d’optimisation consiste à trouver les solutions à un objectif le plus simplement possible en s’affranchissant de nombreuses contraintes. Ce type de calcul est notamment utilisé pour réguler le trafic aérien par exemple.

Une recherche qui n’en est qu’à ses balbutiements

L’utilisation des ordinateurs quantiques représente une évolution très importante pour la Nasa qui a « une grande variété d’applications qui ne peuvent pas être résolues de façon optimisée avec des supercalculateurs traditionnels dans une durée réaliste à cause de leur complexité exponentielle, alors que les systèmes quantiques sont une opportunité pour résoudre de tels problèmes » selon Rupak Biswas, direction des technologies au sein du centre de recherche Ames de la Nasa.

La recherche dans ce domaine n’en est qu’à ses débuts et pour le moment, trois systèmes quantiques ont été construits par D-Wave, celui de Google et de la Nasa et ceux de Los Alamos National Laboratory et Lockheed Martin (utilisé par l’Université de la Californie du Sud).

Pour rentrer dans les détails techniques, les systèmes quantiques reposent sur un fonctionnement radicalement différent des ordinateurs actuels sur lesquels un bit représente soit un 0, soit un 1.  Le calcul quantique permet que chaque bit peut à la fois être un 0 qu’un 1 de façon simultanée. 3 bits conventionnels peuvent représenter n’importe quelle valeur parmi 8 (2 puissances 3) alors trois qubits des ordinateurs quantiques peuvent représenter toutes les 8 valeurs à la fois, ce qui permet des vitesses de calcul bien plus rapides.

Crédits Photos : Dwavesys.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform