Clicky



Bons Plans

Facebook Messenger préfère la publicité au micropaiement

Publié le
Facebook Messenger

David Marcus a fait connaître sa stratégie concernant la monétisation de la messagerie Facebook Messenger. Le réseau social écarte les micro-paiements et l’e-commerce et fera le choix de la publicité, naturellement.

Facebook Messenger va donc mettre ses 1,2 milliard d’utilisateurs à contribution grâce à la publicité, afin de faire tourner la boutique. Pourquoi la publicité ? Tout simplement parce que Facebook dispose de ses propres régies, de contrats avec des annonceurs, que c’est une recette qui marche pour l’entreprise et surtout parce que le réseau social n’a plus de place pour afficher davantage de pubs sur ses pages, qui sont déjà à la limite de la saturation…

Éviter de saturer le réseau social tout en persévérant dans cette direction

Il ne s’agit pas d’une opinion personnelle, mais bien des mots de Dave Wehner, le directeur administratif et financier du groupe, qui recommande de lever le pied pour ne pas arriver à saturation et voir certains utilisateurs se lasser ou chercher des alternatives. Facebook Messenger étant intimement lié à Facebook au niveau de l’usage, il s’agit d’un endroit parfait pour y diffuser un peu plus de publicité, sans fâcher les utilisateurs.

Pour ceux qui auraient des doutes et qui estiment qu’il s’agit de rumeurs, David Marcus a déclaré à nos confrères du site Recode : « Nous n’allons pas prendre de micro paiement. La seule chose que nous faisons habituellement, et c’est un business décent pour nous, est la publicité. Donc nous allons continuer à nous concentrer sur cela ».

Facebook Messenger intègre une fonction de paiements de groupe

Beaucoup d’analystes se sont étonnés de ce choix, pour plusieurs raisons. La plus évidente est que David Marcus est l’ancien président de Paypal, on pouvait naturellement penser que sa stratégie serait d’opter pour le micro paiement. De plus, la concurrence utilise précisément le micro paiement pour sa monétisation, on pense notamment à WeChat ou Line par exemple. Messenger ne s’alignera donc pas sur ces modèles.

A noter, qu’en marge de ces déclarations et de ces choix stratégiques en termes de monétisation, Facebook Messenger a indiqué vouloir intégrer une fonction de paiements de groupe, permettant aux utilisateurs de se transférer de l’argent par l’intermédiaire de l’application.

Crédits Photos : Facebook
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform