Clicky



Bons Plans

Facebook : Les instant-articles bientôt payants ?

Publié le
L'affichage des Instant Articles dans Messenger sur Android

Facebook réfléchirait à un modèle par abonnement pour les Instant Articles.

Lancés en 2015, les Instant Articles devaient permettre à Facebook de se muer en véritable colporteur de presse en ligne sur mobile grâce à un format adapté à une consultation sur smartphone.

Si jusqu’à maintenant, les articles publiés sur ce format étaient consultables gratuitement, il se pourrait que la situation change dès cette fin d’année avec l’instauration d’un modèle payant.

Dès octobre 2017

C’est à l’occasion d’une conférence donnée ce mardi 18 juillet à New York que Campbell Brown en charge des relations entre Facebook et les médias, que l’annonce a été effectuée.

À partir d’octobre 2017, une première phase de test des Instant Articles payants pourrait être mise en place. Si les tarifs sont encore à définir, un système de paywall devrait permettre aux lecteurs de consulter 10 articles gratuitement pour juger de l’intérêt de payer un abonnement à ce service ou non. Reste à voir si cette mesure permettra de concilier l’intérêt économique des éditeurs de presse et de Facebook.

Pas assez rémunérateurs

Si, à ses débuts, le service Instant Articles a soulevé l’enthousiasme de nombreux médias, ce dernier a été de courte durée chez certains. En effet, le secteur craignait que le fait de consulter directement du contenu éditorial dans Facebook n’incite plus les lecteurs à se rendre sur les sites internet de ces médias dont l’image serait alors diluée dans le flot d’information disponible.

De plus, le modèle publicitaire est loin d’avoir fait l’unanimité. Un seul format de publicité est disponible au sein des Instant Articles et la redistribution des revenus publicitaires n’est pas du goût de tous. Deux systèmes existent : Le premier permet à l’éditeur de laisser Facebook choisir la pub via sa Facebook Audience Network. Dans ce cas, l’éditeur touche 100 % des revenus générés sans avoir la main sur la publicité.

L’autre cas de figure permet aux éditeurs de choisir leurs propres publicités, mais dans le cas présent, Facebook prélevait 30 % des revenus générés. Reste à savoir si le principal intéressé, à savoir le lecteur, serait prêt à mettre la main à la poche pour les Instant Articles.

Crédits Photos : Facebook Media
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform