Clicky



Bons Plans

Des éléments essentiels à la vie découverts sur la comète Tchouri

Publié le

La sonde européenne Rosetta a détecté des éléments clés de la vie dans la queue de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko qu'elle suit depuis 2 ans.

Hier des chercheurs ont annoncé la découverte d’ingrédients essentiels à la vie, de la glycine et du phosphore, par la sonde Rosetta dans le nuage de poussières laissé par la comète Tchouri grâce à Rosina, un spectromètre de masse, un outil embarqué à bord de Rosetta. C’est la première fois que de tels éléments sont détectés dans l’espace interstellaire.

Une découverte importante faite par Rosetta

Des chercheurs ont révélé hier la découverte de glycine, un acide aminé (un élément qui constitue les protéines) et du phosphore, des éléments clés de l’ADN et des membranes cellulaires et par conséquent de la vie. Une découverte qui relance la théorie de l’apparition de la vie sur Terre grâce aux comètes. Des premières traces de glycine avaient été découvertes déjà en 2014 puis plus tard à l’été 2015, ces dernières étant bien plus claires.

L’identification de glycine sur cette comète représente une avancée très importante. Cela conforte l’hypothèse d’une importante fourniture extraterrestre de briques du vivant ayant pu participer au démarrage de la vie sur Terre“, expliquait le directeur de recherche honoraire du Centre National de la Recherche Scientifique, André Brack, dans le quotidien “Le Monde”. Les traces de ces éléments ont été détectées dans la queue de la comète, Tchouri devenant de plus en plus active à mesure qu’elle se rapproche du soleil. L’astre chevelu pourrait également contenir d’autres acides aminés que la sonde n’a pas encore pu détecter, ces derniers ayant des formules chimiques plus difficiles à reconnaitre et étant plus rares.

Un cocktail favorable à l’apparition de la vie

Rosetta n’a pas seulement détecté de la glycine mais aussi du phosphore sous forme d’atomes, un élément indispensable à plusieurs molécules biologiques dont les membranes cellulaires et l’ADN. Ces découvertes inédites “renforcent la thèse selon laquelle les comètes ont participé à l’apparition de la vie sur Terre“, indique le responsable de la mission Rosetta à l’Agence spatiale européenne (ESA), Matt Taylor.

Source : lefigaro.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform