Clicky



Bons Plans

Décryptage d’iPhone : le gouvernement US n’en a pas fini avec Apple

Publié le

On pensait le bras de fer entre le FBI et Apple terminé après que le premier ait finalement réussi à décrypter l'iPhone du tueur de San Bernardino mais la justice revient à la charge.

Alors que l’on pensait la bataille entre Apple et le FBI finalement terminée, la justice américaine n’en a pas fini avec la firme de Cupertino. Elle va poursuivre ses efforts judiciaires pour forcer Apple à aider les autorités dans au moins deux autres enquêtes. Va-t-on assister de nouveau à un débat médiatique ?

La justice américaine met de nouveau la pression sur Apple

Le dossier de l’iPhone du tueur de San Bernardino est clos alors que le FBI a réussi à décrypter l’iPhone qui a fait couler tant d’encre avec l’aide d’une société tierce mais la justice américaine n’en a pas fini avec Apple pour autant. En effet, vendredi, le ministère de la justice indiquait que la procédure d’appel contestant la décision de la justice New-Yorkaise qui refusait de forcer Apple à aider les autorités dans la récupération de données d’un appareil dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue est maintenue.

Une affaire similaire a également refait surface dans l’Etat du Massachusetts. D’après un document que l’American Civil Liberties Union, une association de défense des libertés civiles, a rendu public, la juge Marianne Bowler de Boston avait signé une injonction judiciaire début février qui forçait Apple à aider les autorités à récupérer les données d’un iPhone qui appartiendrait au membre d’un gang. Deux affaires qui rappellent celle de l’iPhone du tueur de San Bernardino.

L’objectif serait de créer un précédent

Selon les avocats de la marque à la pomme, cet acharnement de la justice américaine envers Apple aurait pour objectif de créer un précédent et donner aux forces de l’ordre une plus grande marge de manœuvre. Cependant il y a peu de chance qu’Apple change de direction. Le géant américain mettant en garde contre des dérives depuis le début de cette affaire avec le FBI et la protection des données privées de ses utilisateurs étant primordiale.

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform