Clicky



Bons Plans

De l’oxygène sur Tchouri : une découverte incroyable

Publié le

La sonde Rosetta continue de graviter autour de Tchouri et elle vient de découvrir de l'oxygène dans l'atmosphère de la comète. Les scientifiques sont stupéfaits.

La comète Tchouri contient de l’oxygène en grande quantité dans son atmosphère, c’est la toute dernière découverte en date de la sonde Rosetta qui continue d’accompagner l’astre chevelu. C’est une découverte incroyable commentaient les scientifiques.

Du dioxygène découvert dans la chevelure de Tchouri

Ce sont des chercheurs de l’Université de Berne, en Suisse, qui annonçaient cette découverte dans la revue “Nature”. Décidément, la comète Tchouri ne cesse de surprendre les chercheurs. C’est grâce au spectromètre Rosina, un des nombreux outils qui font partie de la panoplie de la sonde Rosetta, que des mesures de gaz ont été effectuées entre septembre 2014 et mars 2015. Résultats : le nuage que Tchouri traine derrière elle contient près de 4% d’oxygène moléculaire, autrement appelé dioxygène.

Ce dioxygène serait plus vieux que le système solaire lui-même, qui date de 4,6 milliards d’années, d’où la stupeur des scientifiques. En effet, “Il s’agit de la découverte la plus surprenante faite jusqu’à présent autour de la comète” déclarait Kathrin Altwegg, l’une des auteurs de l’étude. En ajoutant  “Jamais les chercheurs n’auraient pensé que l’oxygène pouvait survivre des milliards d’années sans se lier avec d’autres substances.” En outre c’est la première fois que de l’oxygène moléculaire est découverte dans une comète. Une découverte qui pourrait remettre en cause les théories de la formation du système solaire.

Nos connaissances sur la formation de l’Univers remises en cause ?

Il va peut-être falloir modifier nos modèles actuels sur la formation du système solaire, car pour le moment, ils ne prévoient pas la présence d’oxygène moléculaire dans une comète“, déclarait André Bieler, co-auteur de l’étude et chercheur au sein de l’Université du Michigan aux Etats-Unis.

“Science et Avenir” indiquait “il faudrait envisager que l’oxygène moléculaire qui s’échappe de la comète Tchouri ait été emprisonné dans son noyau” au moment de la formation de la comète et celle de notre Univers. “Cela signifie que notre système solaire a été formé depuis un nuage moléculaire anormalement chaud“, expliquait l’équipe de chercheurs. Les scientifiques se trouvent devant une véritable énigme qui pourrait remettre en question les différents scénarios qui établissent la formation de notre système solaire.

Source : lefigaro.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform