Clicky



Bons Plans

55 Cancri e : une super-terre où la température est de 2500 degrés

Publié le | Modifié le

La "super-terre" 55 Cancri e serait en effet entièrement recouverte de lave en fusion et les scientifiques ont pour la première fois cartographié ses températures.

Des scientifiques de la Nasa ont pu, pour la première fois, établir la cartographie des températures d’une exoplanète dite “super-terre”. “55 Cancri e”, c’est le nom un peu barbare de cette planète que les chercheurs ont pu analyser avec l’aide du télescope spatial Spitzer.

55 Cancri e : la planète où il ne ferait pas du tout bon vivre

L’exoplanète 55 Cancri e a été découverte par les chercheurs de la Nasa en 2004. C’est une super-terre, située à une distance d’environ 40 années-lumière de notre planète. Les super-terres sont qualifiées ainsi car elles sont rocheuses et leur masse est comprise entre 1 et 10 fois celle de la Terre. 55 Cancri e est 8 fois plus dense que la planète bleue et la température qui y règne est infernale, plus de 2500 degrés.

Cette température extrême est due à sa proximité avec son étoile, autour de laquelle elle gravite à seulement 1,5 million de kilomètres. En comparaison, notre soleil est situé à une distance 100 fois plus grande. Ainsi sur 55 Cancri e les températures peuvent varier de 1400 degrés à 2700 degrés selon la face de la planète. Sa particularité est de présenter toujours la même face à son étoile dont elle fait le tour en seulement 18 heures. Selon un chercheur de l’étude, “des rivières de lave et de grandes piscines de magma” seraient présentes sur une face alors que sur l’autre on “aurait des coulées de lave solidifiées comme celles que l’on trouve à Hawaii“. Une étude réalisée grâce aux 80 heures d’observation du télescope Spitzer.

Une première dans l’étude des exoplanètes

C’est la première carte météo que nous avons pour une planète de type super-Terre, rien que cela représente déjà une avancée énorme” expliquait l’astronome Sarah Ballard au site “Mashable”. Les scientifiques vont continuer d’observer 55 Cancri e qui se situe dans la constellation du cancer.

Pour récupérer de précieuses informations supplémentaires ils vont pouvoir compter sur le tout nouveau télescope James Webb, beaucoup plus puissant qu’Hubble, qui devrait être opérationnel en octobre 2018.

Spitzer : le télescope spatial

Spitzer ou SIRTF est un télescope spatial infrarouge développé par la NASA. Il est le dernier des quatre « grands observatoires » aux caractéristiques complémentaires réalisés par l’agence spatiale américaine pour répondre aux grandes interrogations scientifiques de la fin du siècle dans le domaine de l’astrophysique. Le rôle de Spitzer est principalement d’observer la création de l’univers, la formation et l’évolution des galaxies primitives, la genèse des étoiles et des planètes et l’évolution de la composition chimiques de l’univers qui sont des phénomènes principalement visibles dans l’infrarouge. (source wikipedia)

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform