Test ICE Smart Two

Par Hadrien Miche publié le 28 janvier 2024 à 14h15.
7 /10

Notes

  • Design
    7
  • Ecran
    7
  • Précision des mesures
    6
  • Application
    7
  • Autonomie
    8

Avantages

  • - Bel écran
  • - Accessible
  • - Autonomie

Inconvénients

  • - Manque encore un peu de précision en mouvements

Après une première version en demi-teinte, ICE-Watch revient seulement quelques mois après, avec une version "Two" pour régler les erreurs de jeunesse...

Présentation

La ICE Smart Two, deuxième itération de l’horloger belge, propose un nouvel écran AMOLED qui passe de 1,85″ à 1,96″ (410 x 502 pixels) tout en gardant le même format. L’avantage ici c’est qu’on pourra avoir du Always-on-Display pour lire l’heure sans avoir à activer l’écran. De même, le vibreur a été revu et on pourra désormais choisir entre 3 intensités afin de toujours être averti alors qu’on peinait sur la première version. La montre profite d’un bouton dédié pour la fonctionnalité « In Case of Emergency » qui permet maintenant de rajouter jusqu’à 15 contacts, mais reste encore basique… On a également un câble similaire à la version 1 pour la recharge, mais les aimants sont meilleurs.

La Smart Two est compatible avec les systèmes Android et iOS, et possède la certification IP68. Elle est disponible dans les mêmes coloris que la version One : Black, Silver Black, Rose Gold White et Rose Gold Nude, mais plus de bracelets secondaires offerts. Elle est vendue au même prix : 99 euros.

Application

Sur l’application, rien à changer ! On reste en terre connue et c’est dommage de ne pas avoir mis en place le même tableau de bord que pour la ICE Ring… On navigue parmi les différentes informations disponibles : pas, activité sportive, sommeil, fréquence cardiaque, pression artérielle.

A savoir que par défaut le cardiofréquencemètre n’est pas activé. Il faudra naviguer dans les options pour autoriser la mesure toutes les X minutes afin d’avoir un suivi lors de votre sommeil et de votre quotidien. Concernant la pression artérielle et le SpO2, il s’agit de mesures ponctuelles et qui prennent du temps contrairement à des montres qui les enregistrent de manière transparente.

En termes de mesures, sur la partie sommeil c’était correct ! Cependant, la partie activité et pas manque encore de précisions. Je pouvais avoir des décalages allant jusqu’à 600 pas de différences. Le rythme cardiaque lui était bon uniquement au repos. La montre est donc capable au quotidien, mais sportivement, on vous conseillera autre chose.

Au passage, on a repéré quelques erreurs de traductions à droite à gauche dans les paramètres…

Autonomie

La technologie d’écran de la ICE Smart Two est moins énergivore et permet d’avoir du Always-on-Display. Cela joue sur l’autonomie qui peut descendre à 3 jours avec le mode activé, autrement, vous tiendrez facilement 6 jours sur une seule charge. Quant à la charge, on va retrouver le même câble similaire que sur la première version, mais ici, il accroche mieux. Les 300 mAh de la montre se recharge plutôt vite, un peu plus de 30 minutes et vous voilà reparti pour presque une semaine !

Conclusion

Si nous avons été beaucoup critique sur la version One, la Smart Two vient gommer quelques erreurs de jeunesse sans toutefois tout corriger. Rapporté à son prix, la montre connectée à 99 euros est très acceptable ! Son écran AMOLED est clairement un plus. Il manque encore un peu de perfection sur la précision des mesures, mais c’est du logicielle donc on espère que l’horloger belge assurera un suivi à ses appareils.