Clicky

Les meilleures télévisions 4K et 1080p du moment

Par Lionel,  publié le 24 mai 2018 à 14h42.
Top du Top
Sony KD-55XE9005
  • Finitions remarquables
  • Une qualité d’image stupéfiante pour du LED
  • Télécommande de très bonne facture
  • Interface Smart TV riche, fonctionnelle et agréable
  • Upscaling efficace et parfaite compensation de mouvement
Coup de coeur
Panasonic TX55EZ950E
  • Image d’une exceptionnelle qualité
  • Contraste toujours aussi bluffant de la dalle OLED
  • Upscaling très efficace pour les films en 1080p
  • Affichage 4K très homogène
  • Télécommande rétroéclairée, pratique
Qualité / Prix
HiSense 55 N6600
  • Qualité d’image très agréable
  • Belle luminosité et contraste satisfaisant
  • Excellents angles de vision
  • Fonctionnalités limitées, mais l’essentiel est là

Malgré la multiplication des écrans, dans de nombreux foyers la télévision a encore toute sa place. L’approche d’un grand événement sportif est souvent l’occasion de revoir ses plans et, pourquoi pas d’investir. En route pour une Coupe du monde de football en 4K ?

Si les premières télévisions à la norme 4K ont été commercialisées il y a déjà plusieurs années, ce n’est qu’en 2017 que le format s’est véritablement démocratisé. Aujourd’hui, à l’approche de la Coupe du monde football en Russie – qui débute le 14 juin prochain – il ne paraît pas inconcevable pour une majorité de familles de s’équiper. Reste que les dénominations n’aident pas vraiment à faire un choix : OLED, LCD, Full LED, HDR, 4K, UHD, Full HD… une véritable jungle d’autant que les références produits employées par les différents constructeurs ne sont pas là pour nous aider.

Nous n’avons pas pu tester tous les téléviseurs actuellement commercialisés en France. Nous nous sommes cependant fixés quelques objectifs afin de trouver un modèle de référence dans chaque « catégorie ». Quel serait le meilleur rapport qualité / prix en OLED ? Quel pourrait être le meilleur téléviseur de plus de 86″ ? Peut-on trouver une télé 4K de qualité à moins de 600 euros ? Ces multiples critères nous ont permis d’aboutir à une sélection extrêmement restreinte de seulement cinq produits. Des modèles que vous pouvez pratiquement acheter les yeux fermés.

Les meilleurs téléviseurs du moment (type, diagonale, résolution, prix)

  1. Panasonic TX55EZ950E (OLED, 55″, 2160p, 2500€)
  2. Samsung UE55MU6405 (LED, 55″, 2160p, 900€)
  3. HiSense 55 N6600 (LED, 55″, 2160p, 600€)
  4. Sony KD-55XE9005 (LED, 55″, 2160p, 1500€)
  5. LG 86SJ957V (LED, 86″, 2160p, 6500€)
  1. Panasonic TX55EZ950E (OLED, 55″, 2160p, 2500€)

    Panasonic est l’un des constructeurs les plus actifs sur le marché de l’OLED et, en toute logique, c’est aussi l’un des plus remarqués. Sa gamme EZ fait aujourd’hui figure de référence en la matière et propose des diagonales assez variées, même si les plus grands modèles sont difficiles à trouver en France. Aucun problème en revanche pour le TX55EZ950E que nous avons retenu… Enfin en dehors de son prix astronomique en rapport avec la rareté des solutions OLED. Comptez plus ou moins 2500 euros pour devenir l’heureux propriétaire de ce téléviseur 55 pouces d’exception. Panasonic annonce une qualité d’image remarquable et nous n’avons clairement pas été déçus.

    La couverture de 99% du spectre DCI-P3 se vérifie et la luminosité vient flirter avec les 900 cd/m². OLED oblige, c’est évidemment le contraste – considéré comme infini – qui impressionne. La qualité d’image est simplement exceptionnelle et l’homogénéité est une pure merveille. Rien à redire non plus sur les angles de vision, l’upscaling redoutable d’efficacité ou la rémanence pour ainsi dire inexistante. Le TX55EZ950E – ou son grand frère en 65 pouces – sont des produits que l’on peut acheter les yeux fermés auxquels on ne reprochera que de très légers manques, en particulier côté audio, mais c’est vraiment pour chercher la petite bête. Une pure merveille!

    • Image d’une exceptionnelle qualité
    • Contraste toujours aussi bluffant de la dalle OLED
    • Upscaling très efficace pour les films en 1080p
    • Affichage 4K très homogène
    • Télécommande rétroéclairée, pratique
    • Tarif qui le met hors de portée de nombreuses bourses
    • Gestion perfectible des câbles
    • Audio de qualité pour une télé, mais qui manque de graves
  2. Samsung UE55MU6405 (LED, 55″, 2160p, 900€)

    Au même titre que Panasonic ou Sony, Samsung fait partie de ces grands noms de la télévision et ses modèles constituent des valeurs sures. Pour autant, le UE55MU6405 n’est pas le produit exemplaire que nous attendions de nos vœux, la faute à l’utilisation d’une dalle PLS fabriquée par Samsung lui-même. Le principal intérêt de cette technologie reposant sur un éclairage LED est la qualité des angles de vision. Ici, pas de problème. Hélas, cela s’accompagne d’un taux de contraste en-deçà de ce que propose la concurrence. On se retrouve souvent avec des gris un peu « bouchés ». Si le défaut est important c’est heureusement le seul que nous ayons à relever.

    Pour le reste, Samsung réalise une belle prestation avec des couleurs bien rendues et une courbe de température pour ainsi dire parfaite. Nous apprécions la faiblesse du « flou de mouvement » et l’homogénéité de la dalle, dans la moyenne haute de sa catégorie. Soulignons la présence d’une télécommande pourvue d’un microphone, pratique pour lancer des recherches. L’interface Smart TV est impeccable et l’accès aux sources vidéo sans souci. On retiendra donc que pour faire baisser le prix, Samsung a rogné sur le contraste et sur le pied. Intégralement en plastique, il jure avec la finition d’ensemble d’un produit globalement très convaincant.

    • Finition exemplaire et joli design (hormis le pied)
    • Rendu des couleurs remarquable
    • Télécommande très agréable et dotée d’un micro
    • Smart TV très complète
    • Contraste en retrait, gris qui ont tendance à se « boucher »
    • Pourquoi ce pied en plastique ?
  3. HiSense 55 N6600 (LED, 55″, 2160p, 600€)

    Spécialiste des prix cassés, HiSense est un des rares en mesure de proposer une TV 4K à moins de 600 euros. À ce niveau de prix, le rétroéclairage est bien sûr à LED et il faut faire avec une dalle VA. Cette dernière se caractérise par des angles de vision en retrait. Dès lors que l’on est plus exactement en face de l’écran, la perte de luminosité se fait sentir. Reste que bien en face, la qualité d’image est assez stupéfiante au regard du tarif demandé. On profite d’un contraste mesuré à plus de 4000 :1. La luminosité, un peu en retrait, se maintenant au-dessus de 400 cd/m², un peu léger pour profiter de la compatibilité HDR, malgré une colorimétrie de haut niveau.

    S’il est compatible 4K 3840×2160 pixels, ce téléviseur aura bien souvent à diffuser des contenus Full HD et nous avons été surpris par la qualité de l’upscaling. Certes, l’ensemble est un peu flou par rapport à ce que propose Sony, mais ça reste efficace d’autant que le moteur de compensation de mouvements vient relever encore le niveau. Côté son, il n’y a pas grand-chose à dire, nous nous trouvons dans la moyenne. En revanche, la connectique est particulièrement riche avec, notamment, quatre ports HDMI, de l’USB 3.0, du RJ45, une entrée YUV et même du Wi-Fi.

    • Qualité d’image très agréable
    • Belle luminosité et contraste satisfaisant
    • Excellents angles de vision
    • Fonctionnalités limitées, mais l’essentiel est là
    • Des finitions un peu légères par endroits
    • Un seul port USB
    • Haut-parleurs en retrait
  4. Sony KD-55XE9005 (LED, 55″, 2160p, 1500€)

    À l’image de la majorité des autres constructeurs, Sony n’en a pas terminé – en 2017 – avec la technologie LED. L’OLED est certes plus impressionnant, mais le coût de ces dalles ne permet pas aux fabricants de casser les prix. Le 55XE8505B n’est donc pas un téléviseur OLED, mais tout en restant sous la barre des 1200 euros, il se permet une qualité d’image stupéfiante… finalement pas si éloignée de la technologie OLED.

    Comme son nom l’indique, le 55XE8505B est un téléviseur 55 pouces. Il s’inscrit dans une gamme de produits plus larges intégrant notamment des produits 85, 75 et 65 pouces. Notre « petit » modèle est bien suffisant pour équiper une salle de séjour de 25 mètres carrés environ, mais vous saurez vers quoi vous tourner si vous souhaitez plus grand. En effet, même si Sony ne saute pas encore le pas de l’OLED, il nous propose un modèle très intéressant.

    Tout d’abord, nous apprécions l’homogénéité de l’image et le niveau de contraste qui va très loin pour du « simple » LED. Minuscule critique côté luminosité : avec 450 cd/m², nous sommes un peu en retrait de ce que nous pouvions espérer à ce niveau de prix. Reste que l’upscaling des sources 1080p est excellent, que l’image 4K ne souffre aucune critique, pas même au niveau de la rémanence. Enfin, le moteur de compensation de mouvement signé Sony, le Motion Flow, effectue un travail remarquable : l’image reste nette en toute circonstance.

    Sony ne trébuche pas non plus côté fonctionnalités. L’interface Smart TV est très agréable, l’enregistrement est possible sur clé USB et à cet effet trois ports sont disponibles : deux à la norme USB 2.0 et un en USB 3.0. Quatre ports HDMI 2.0 sont de la partie ainsi qu’une sortie optique, une prise casque, un slot PCMCIA, une entrée antenne et un port Ethernet. On regrette l’absence de péritel, mais c’est une tendance générale maintenant. Le 55XE8505B et toute la gamme XE ne vont évidemment pas empêcher l’OLED de s’imposer, mais nous prouvent malgré tout que le LED « classique » n’a pas dit son dernier mot.

    • Finitions remarquables
    • Une qualité d’image stupéfiante pour du LED
    • Télécommande de très bonne facture
    • Interface Smart TV riche, fonctionnelle et agréable
    • Upscaling efficace et parfaite compensation de mouvement
    • Relativement coûteux, mais nettement moins que l’OLED
    • Petite « faiblesse » côté luminosité
    • Des angles de vision un petit peu décevants
    • Pas de rétroéclairage sur la télécommande
  5. LG 86SJ957V (LED, 86″, 2160p, 6500€)

    Si les écrans plats ont permis de démocratiser les grandes diagonales, il est encore difficile de trouver des dalles dépassant les 75″. Pour ce genre de dimensions, la majorité des utilisateurs privilégient le vidéo projecteur, mais l’usage n’est pas tout à fait le même. LG reste l’un des rares constructeurs à proposer à la vente des télévisions de très grande taille. Ainsi, le 86SJ957V est ce qui se fait de plus impressionnant actuellement commercialisé en France. Bien sûr, ce gigantisme reste incompatible avec l’OLED… On n’imagine même pas le prix que cela pourrait atteindre. LG facture déjà plus ou moins 6500 euros !

    Un tel tarif permet évidemment de goûter aux joies de la 4K en 2160p et la qualité d’image est au rendez-vous. Soulignons en particulier la surprenante homogénéité de la dalle ! En revanche, petit bémol du côté du contraste alors que la technologie HDR est plutôt bien exploitée. Les couleurs sont éclatantes et les habitués remarqueront la présence du Dolby Vision. Logiquement, LG intègre tous les éléments pour faire de ce produit une Smart TV digne de ce nom : connexion Internet, interface aboutie (WebOS), quatre ports HDMI, port RJ45… Enfin, mention spéciale pour la partie son. Assurée par une solution Harmon Kardon, elle délivre de manière très convaincante jusqu’à 80 watts de puissance.

    • Des dimensions très impressionnantes
    • Une belle qualité d’image, plutôt homogène
    • HDR et Dolby Vision
    • Solution audio Harman Kardon convaincante
    • Contraste qui aurait gagné à être plus profond
    • Quelques manques côté connectique
    • Prix particulièrement élevé

Contenu sponsorisé