Clicky



Bons Plans

Les tweets malheureux des politiciens de nouveau disponibles

Publié le
Twitter

L'archivage des tweets des politiques par Politwoops est de nouveau autorisé par Twitter. Le site web avait été fermé au mois d'août pour enfreindre les règles du réseau social.

Les personnalités politiques vont devoir faire de nouveau attention à ce qu’elles tweetent. Le site Poliwoops, qui archivait les tweets qu’elles avaient supprimé, va reprendre ses activités dans les prochaines semaines. Le site avait été fermé il y a quelques mois sur une demande du réseau social.

Politwoops : Twitter change son fusil d’épaule

Politwoops est un site d’origine néerlandaise, dont les activités s’étaient ensuite étendues à une trentaine de pays. Son but : surveiller les comptes Twitter des personnalités politiques de différents pays afin de réaliser un archivage des tweets qu’elles avaient supprimés. Des propos écrits sur le moment qu’elles auraient rapidement regretté.

Cette pratique avait été jugée contraire à la charte d’utilisation de Twitter qui avait fait fermer le site au mois d’août dernier. Finalement Politwoops sera de nouveau disponible, le réseau social, The Open State Foundation (à l’origine du site web Poliwoops) et The Sunlight Foundation (responsable de la branche américaine du site) ont finalement trouvé un accord.

Politwoops de nouveau disponible au nom de la transparence

Ce revirement du réseau social part des déclarations de son nouveau PDG, Jack Dorsey, qui avait déclaré au mois d’octobre : « Nous avons pour responsabilité de continuer de donner plus de pouvoir aux organisation qui mettent de la transparence au sein du débat public, à l’image de Politwoops« .

« Politwoops est un outil important pour mettre les responsables publics, y compris les candidats ou les responsables élus et nommés, face à leurs responsabilités dans les déclarations qu’ils font. Et nous sommes heureux d’avoir conclu un accord avec Twitter pour les remettre en ligne à la fois aux Etats-Unis et dans le monde« , déclarait Jenn Topper, de la Sunlight Foundation.

Les journalistes vont pouvoir à nouveau nous délecter des gaffes et dérapages de nos politiques.

Source : lefigaro.fr
Crédits Photos : Flickr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform