Clicky



Bons Plans

Test Sony Xperia ION

Le Sony Xperia ION a de nombreux atouts notamment avec son écran, également protégé des rayures. Le fabricant propose donc un grand écran 4,6 pouces sur un mobile disposant d’une capacité de stockage de 16 Go pouvant être étendue grâce au port microSD. Sony décline ce modèle haut de gamme en deux couleurs (rouge et noir). Nous avons eu la version rouge en main, voici notre test.

| Modifié le 14 février 2013 à 17h16
Test Sony Xperia ION

Note

  • Design
    8
  • Performance
    8
  • L’écran du Xperia Ion
    7
  • L'interface
    7
  • Multimédia
    7
  • Autonomie
    6

Avantages

Le capteur photo
Les matériaux de bonne qualité
Le design général
Multimédia
Grand écran

Inconvénients

Batterie
Le mode vidéo
Les photos en intérieur

Design

Celui présenté par ce modèle est assez sobre et élégant, c’est l’un des points forts de ce modèle. L’arrière est légèrement bombé mais les traces de doigts apparaîtront assez facilement sur la coque arrière à cause de l’aluminium présent sur la quasi-totalité de celle-ci. On trouve également du plastique et l’ensemble est assez agréable. La face avant est totalement recouverte par l’écran de 4.6 pouces (11.7 centimètres). Ce format ne pénalise pas la prise en main, qui est optimisée, et les boutons sont facilement accessibles.

De manière générale, le Sony Xperia Ion est assez imposant, il est plus grand qu’un Galaxy Nexus, mais est bien sûr plus petit qu’un Galaxy Note 2. La prise en main est tout de même optimisée grâce aux matériaux utilisés et un poids relativement bien maitrisé de 144 grammes.

Le téléphone présente à l’arrière le logo du fabricant, en relief. Le capteur (Exmor R) 12.1 Mpx et le flash LED sont positionnés en haut de l’appareil alors que la coque en aluminium laisse entrevoir quelques petits trous correspondant au haut-parleur. Sur la face avant, on retrouve l’écouteur en haut ainsi que le capteur 1.3 Mpx avec le LED de notification. Les boutons classiques sont positionnés en bas de l’appareil et demandent par ailleurs une certaine précision à l’utilisation.

Enfin, la prise jack 3.5 mm est située sur le côté gauche alors qu’on trouve à droite la touche Power, les boutons du volume et la touche pour l’APN. Le téléphone est également doté d’un port mini USB et HDMI.

Performance

Le Xperia Ion fonctionne avec un processeur Qualcomm Snapdragon double cœur (MSM8260) à 1.5 GHz. Ce dernier est donc un peu dépassé, mais il permet d’utiliser avec facilité les différentes applications. Il est également doté de 1 Go de RAM. Les utilisateurs rencontreront quelques difficultés du côté du graphisme (Adreno 220) notamment avec les jeux vidéo 3D. Il faudra parfois baisser la définition pour obtenir un certain confort. La capacité de stockage de 16 Go peut être allongée avec une carte microSD. Sony a aussi proposé aux utilisateurs une puce NFC.

Le Xperia Ion tourne avec Android Ice Cream Sandwich (4.0). Il n’y a pas vraiment d’évolution pour l’interface Sony TimeScape, elle reste agréable et réactive. L’utilisateur pourra la personnaliser avec les thèmes. Sony maîtrise parfaitement Android, l’appareil met en avant une réelle fluidité malgré l’utilisation de ce processeur.

Pour le reste des fonctionnalités, l’appareil est doté d’un tuner radio FM RDS. Les écouteurs fournis retranscrivent un excellent son.

L’écran du Xperia Ion

Sony dispose d’une certaine reconnaissance dans le domaine des écrans, le LCD proposé pour lesSmartphones est donc excellent. Celui du téléphone dispose d’une définition (1 280 x 720 pixels, 319 ppp) agréable. La lisibilité est optimisée grâce à l’efficacité du moteur Bravia Engine.

Quelque soit l’angle d’inclinaison de l’appareil vous n’aurez pas de difficulté à lire le contenu, car le taux de contraste est de 1057:1. L’écran (luminosité 539 cd/m²) ne propose pas du Amoled, les noirs sont donc en retraits, mais il est performant même si les pictogrammes ne sont pas rétroéclairés. Il est résistant grâce à une protection contre les rayures.

L'interface

Sony ne propose pas réellement des nouveautés avec le Xperia Ion. Le launcher n’a pas évolué, il met toujours en avant 5 bureaux avec le multitouch équivalent aux précédentes versions. Sur Android de base, il est nécessaire d’utiliser le lanceur d’applications pour ajouter des widgets. Avec le Xperia Ion, le concept est différent puisqu’il faut effectuer un appui assez long sur l’écran. En haut, une barre apparaît et vous pouvez modifier le fond d’écran, thème ou afficher des widgets. Le téléphone est donc personnalisable. L’utilisateur peut ainsi choisir plusieurs couleurs en fonction de son humeur.

Le clavier de Sony propose différentes fonctionnalités comme le support du swype. Avec la version Ice Cream Sandwich, vous pourrez choisir la correction orthographique.

Multimédia

Le Xperia Ion met en avant 3 nouvelles applications (Films, Musiques et Albums) avec Ice Cream Sandwich. Une amélioration a également été apportée à la galerie, une grille d’images est disponible et elle réagit au Pinch-to-zoom. Les photos qui disposent d’une position GPS s’affichent sur la carte Google Maps.

L’interface musique évolue en fonction des jaquettes. L’écran d’accueil est agréable et a subi quelques modifications. Pour les films, les utilisateurs obtiendront avec l’application, un moteur. Ce dernier permet ainsi de trouver facilement des informations.

Les photos réalisées en extérieur sont de bonne qualité grâce au capteur de 12.1 Mpx. La rapidité est également un point fort pour le macro qui est d’un très bon niveau. Le Xperia Ion ne se révèle pas être un APN comme le Nokia 808 PureView, mais il a les capacités pour rivaliser avec les compacts premiers prix.

Les clichés sont donc excellents, il est possible d’observer une très légère saturation notamment dans les teintes colorées. À l’extérieur, vous pourrez donc faire de très belles photos. Par contre la donne change à l’intérieur notamment s’il fait sombre. Les couleurs sont dénaturées et il y a beaucoup de bruit avec les noirs.

Les adeptes du mode rafale devront passer leur chemin, car la fonction n’est pas prévue sur l’appareil, le fabricant ne veut pas doter son téléphone d’une option qui ne fonctionne qu’à moitié. Le capteur pour les photos est performant, par contre les vidéos ne sont pas très agréables. Le zoom est également problématique puisqu’il saccade l’image pendant un enregistrement. Ce modèle n’est pas compatible avec certains fichiers (WMV, AAC, WMA) mais il peut tout de même lire les vidéos en 1080p.

 

Autonomie

Pour accéder à la batterie, la coque se révèle un peu difficile à enlever. Le Xperia Ion propose une autonomie en moyenne de 6 heures en communication. Pour obtenir cette performance, il est nécessaire d’opter pour certains réglages qui économisent de l’énergie. La durée est presque similaire pour la lecture de vidéos. Pour la navigation 3G, il faudra compter 5 heures.

Sony met à disposition des clients un utilitaire. Ce dernier permet d’automatiser la désactivation de certaines caractéristiques en fonction du niveau de la batterie, de l’heure. La batterie a une capacité plus importante que le Xperia S, mais l’autonomie n’est pas son point fort.

Conclusion

Le Sony Xperia Ion est un téléphone performant mais qui n’est pas le meilleur sur le marché. Il est attractif notamment avec la prise en compte de plusieurs technologies (HDMI, Bravia Engine, NFC…). Son écran performant offre un réel confort au niveau de la lecture. Le terminal offre de très belles photos à l’extérieur, c’est également le cas à l’intérieur, mais il est nécessaire d’avoir une bonne source de lumière. Par contre, la vidéo et l’autonomie ne sont vraiment pas un point fort. Un consommateur qui a tendance à beaucoup naviguer et utiliser nombre d’applications aura une autonomie vraiment très faible. Cela peut donc devenir problématique.

Galerie complète

Note

  • Design
    8
  • Performance
    8
  • L’écran du Xperia Ion
    7
  • L'interface
    7
  • Multimédia
    7
  • Autonomie
    6

Avantages

Le capteur photo
Les matériaux de bonne qualité
Le design général
Multimédia
Grand écran

Inconvénients

Batterie
Le mode vidéo
Les photos en intérieur
Test produits
Longform