Clicky



Bons Plans

Test Meizu Pro 5

Meizu s'est lancé en France depuis quelques années déjà. Son dernier modèle est arrivé entre nos mains et nous avons voulu savoir ce que valait ce constructeur. La réponse dans notre test.

Test Meizu Pro 5

Note

  • Interface
    6
  • Performances
    9
  • Capteur Photo
    7
  • Batterie
    9

Avantages

- Batterie au top
- Appareil photo très bien

Inconvénients

- Pas de stabilisation optique
- Surcouche pas intuitive

Présentation

Le smartphone de Meizu est une petite bombe sur le papier. En effet, le Meizu Pro 5 tourne sous Android 5.1 Lollipop avec la surcouche FlymeOS 4.5. L’écran AMOLED Full HD fait 5,7 pouces et il possède un traitement anti-rayures Gorilla Glass 3.

Le processeur est un Samsung Exynos 7420, il a 3 Go (ou 4 selon la version) de mémoire vive.

Il est proposé avec 32 ou 64 Go de mémoire interne. On retrouve un capteur photo de 21 MP avec un double flash et un autofocus laser, un capteur 5 MP à l’avant. La batterie fait 3050 mAh, il a aussi du NFC, de la 4G dual-SIM, un capteur biométrique et un port USB Type-C ! Le tout dans 156,7 x 78 x 7,5 mm et pour un poids de 168 grammes.

DSC_0541

Interface

DSC_0547 Commençons par l’interface. Au démarrage on nous propose la création d’un compte Flyme et nous avons reçu un mail en chinois. Pas très rassurant pour un modèle « international », d’ailleurs cela se confirmera avec le navigateur Internet qui proposera des suggestions en chinois à chaque première lettre. Passons ce léger détail pour s’intéresser au bouton unique du smartphone.

DSC_0548

Meizu l’a joué à la Apple tout en « l’améliorant ». Si l’on appuie dessus, on effectue l’action de retour à l’accueil, tandis qu’un effleurement fera un « précédent ». Enfin un swipe de bas en haut montrera le multitâche. C’est simple, mais Meizu ne nous offre même pas un tutoriel pour comprendre son téléphone ! Il faut toucher à tout pour comprendre et quand on vient d’Apple ou d’un smartphone Android, on est perdu. Certaines options sont à découvrir par soi-même comme le fait de tracer des lettres pour lancer des applications. Encore une fois, c’est dommage.

En soi FlymeOS c’est une surcouche chinoise, mais sans l’aspect customisation qu’on retrouve chez les autres marques. Beaucoup d’options intéressantes, mais pas présentées, donc on ne les active pas et on gâche le potentiel du téléphone.

Nous étions en version 4.5 lors des tests alors que la 5 est disponible chez Meizu (et Meizu-France), une « erreur » (selon notre contact pour la marque) donc nous n’avons pas eu le droit de l’installer sur le modèle de test.

Performances

DSC_0543

Le smartphone de Meizu utilise le processeur le plus puissant du moment : l’Exynos 7420. C’est ce processeur qui équipe par exemple la gamme Samsung Galaxy S6. Impossible de faire flancher le smartphone, il tient la route et dans les benchmarks il est même plus puissant que le S6, c’est normal avec son écran « uniquement » Full-HD.

D’ailleurs le fait qu’il soit puissant, ne le rend pas plus chaud contrairement au Sony Xperia Z4… Il fonctionne donc très bien et la légèreté de son interface aide aussi à donner une impression d’extrême fluidité.

DSC_0544

Capteur Photo

DSC_0564

Sur le Meizu Pro 5 on profite d’un capteur photo de chez Sony, le même que sur les Xperia Z3 et en dessous. Petit plus, c’est son autofocus laser, cela permet de faire un focus très rapidement, mais malheureusement il manque de stabilisation.

C’est encore plus flagrant quand la luminosité est basse, le téléphone n’arrive plus à faire aussi bien que d’autres smartphones haut de gamme. Dommage, car sinon en pleine journée et avec son flash double-ton, il est très satisfaisant.

DSC_0539

Batterie

DSC_0546

Le Meizu Pro 5 a une batterie de 3050 mAh, mieux que sur le Galaxy Note 5. C’est donc sans problème que l’on va tenir un jour et demi voire 2. Je n’ai jamais eu à me soucier de la batterie qu’importe mon utilisation (jeu vidéo, musique, réseaux sociaux, etc.). Un sans-faute, c’est bien géré et des options sont là au besoin pour économiser la batterie si l’on approche du fatidique zéro.

D’ailleurs, heureusement que la batterie est grosse, car les câbles USB Type-C ne sont pas très courant dans le commerce ni chez les amis. Mention spéciale à celui de Meizu qui est réversible des deux côtés. Top !

DSC_0545

Conclusion

Le Meizu Pro 5 est un téléphone polyvalent et très bon à l’usage. Cependant, sa surcouche Flyme 4 (lors du test) n’est pas la meilleure qui soit ni la plus intuitive. On regrette aussi le compte Flyme en chinois et quelques traductions un peu ratées. Sa caméra est très rapide, mais à condition de ne pas trop bouger car il n’y a pas de stabilisation.

Enfin son prix est correct, mais il lui manque juste un petit rien pour se placer au niveau des Huawei.

DSC_0550

Acheter

En ce moment et jusqu’au 29 février 2016, Meizu propose une offre de remboursement de 100 € sur le Pro 5. Le téléphone est donc proposé à 399 euros pour la version 32Go et 449 euros pour la version 64Go.

Disponible ici

Note

  • Interface
    6
  • Performances
    9
  • Capteur Photo
    7
  • Batterie
    9

Avantages

- Batterie au top
- Appareil photo très bien

Inconvénients

- Pas de stabilisation optique
- Surcouche pas intuitive
Test produits
Longform