Clicky



Bons Plans

Snapsaved avoue sa responsabilité dans le piratage de Snapchat

Publié le | Modifié le
Snapchat

Snapsaved a avoué ses négligences et sa responsabilité dans l’affaire du piratage 100 000 photos postées sur Snapchat.

Si vous suivez l’actualité techno, vous n’avez pas pu passer à côté de la polémique autour du piratage de Snapchat. Le service de partage de photos éphémères at subi une attaque en règle de hackers qui ont réussi à dérober plus de 100 000 clichés privés d’utilisateur du service. L’affaire a fait les choux gras de la toile et a très vite été baptisée « Snappening » en rapport avec le piratage d’iCloud, le « fappening ».

Snapchat s’était tout de suite dédouané en expliquant que le piratage ne concernait pas ses propres serveurs, mais que les pirates avaient utilisé une faille laissée par l’utilisation d’une application tierce, ce qui est formellement interdit par les conditions d’utilisations du service. Après que Snapchat ait été lavé de tout soupçon, c’est vers une application permettant de sauvegarder ses images sur un service en ligne que se sont tournés tous les regards. Le suspect était pris la main dans le sac, il ne lui restait plus qu’à avouer.

Snapsaved reconnaît sa responsabilité dans le piratage

C’est sur son compte Facebook officiel que le service Snapsaved a finalement avoué ses torts en expliquant que les hackers avaient profité d’une mauvaise configuration du serveur de Snapsaved pour dérober l’équivalent de 500 Mo de photos. Le plus grave dans cette histoire n’est pas tant la négligence de Snapsaved que la nature de certaines photographies volées.

Les utilisateurs de Snapchat sont pour la plus grande partie des mineurs et de nombreux clichés de jeunes gens dénudés sont désormais entre les mains des hackers. Ce qui pose un problème éthique pour le moins manichéen pour les créateurs de Snapsaved. Malgré les conditions d’utilisations très claires quant à l’usage du service de manière illicite, comment considérer aux yeux la loi un site qui héberge du contenu à caractère pédo-pornographique même si ce dernier est posté de leur plein gré par les jeunes concernés ? Aussi, comment faire pour les créateurs de Snapsaved pour effacer les fichiers litigieux sans pour autant attenter à la vie privée de ses utilisateurs ? Suite de l’affaire dans les semaines à venir.

Crédits Photos : Gil C / Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform