Clicky



Bons Plans

Le site KickAss Torrents pourrait vivre ses dernières heures

Publié le

Les autorités américaines ont annoncé hier, l’arrestation du propriétaire présumé du plus gros site de fichiers torrents, KickAss Torrents.

Le département de la justice américaine vient de frapper un grand coup dans le secteur du téléchargement illégal. Les autorités viennent en effet d’annoncer que le propriétaire présumé du site KickAss Torrents, l’ukrainien Artem Vaulin, a été arrêté en Pologne et inculpé aux Etats-Unis.

Le propriétaire du site KickAss Torrents arrêté

Les autorités américaines peuvent se féliciter pour avoir réussi ce qui pourrait être l’un des plus gros coups concernant le téléchargement illégal. En effet, l’homme  qui serait le fondateur et propriétaire du site KickAss Torrent, l’Ukrainien de 30 ans Artem Vaulin, est tombé. Il s’est fait arrêter en Pologne et les Etats-Unis veulent obtenir son extradition. Selon le département américain de la justice, différents domaines internet ont en outre été saisis ainsi qu’un compte bancaire.

KickAss Torrents est le site de téléchargement illégal le plus visité à l’heure actuelle mais sans doute plus pour très longtemps. Certains domaines retournent déjà une erreur. « Vaulin est accusé de diriger le site internet de partage illégal de fichiers aujourd’hui le plus visité, responsable de la distribution illégale de plus d’un milliard de dollars de matériaux protégés par les droits d’auteurs », explique la ministre adjointe de la Justice Leslie Caldwell, dans le communiqué du département de la justice américaine. Selon les autorités américaines, le site recevait plus de 50 millions de visiteurs par mois, il était ainsi classé 69ème site le plus visité au monde.

Des revenus de publicité énormes

Selon les estimations de la justice américaine, le site KickAss Torrent pouvait générer entre 12,5 et 22,3 millions de revenus publicitaires par an.

Cette affaire n’est pas sans rappeler celle de Megaupload et de son créateur Kim Dotcom que la justice américaine avait fait fermer en 2012. Alors qu’il risque 20 ans de prison les autorités américaines n’ont toutefois pas réussi à le juger. La justice néo-zélandaise avait bien autorisé son extradition vers les USA fin 2015 mais Kim Dotcom a fait appel.

Source : leparisien.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform