Clicky



Bons Plans

Position dominante : Google épinglé par la Commission européenne

Publié le
Google

La commission européenne lance aujourd'hui une nouvelle offensive contre Google, le géant américain est soupçonné de position dominante dans la publicité en ligne.

C’est le troisième front ouvert contre Google par l’exécutif européen. La commission européenne a en effet envoyé deux communications au géant de la recherche internet l’une concernant la publicité en ligne et plus précisément Adwords et Adsense, l’autre pour son comparateur de prix.

La Commission européenne cible de nouveau Google

La Commission européenne a lancé une nouvelle enquête pour des supposées pratiques anticoncurrentielle de Google. Ce sera la troisième et celle-ci porte sur ses pratiques en matière de publicité en ligne. L’exécutif européen “a informé Google, dans une communication des griefs, de son avis préliminaire selon lequel l’entreprise a abusé de sa position dominante en limitant artificiellement la possibilité, pour les sites web tiers, d’afficher les publicités contextuelles émanant de concurrents de Google” indiquait celui-ci dans un communiqué.

Concrètement, Google est soupçonné d’obliger, par contrat, les sites web partenaires à passer par ses régies publicitaires, en utilisant Adwords et Adsense, leur interdisant d’utiliser des régies tierces. “Si nos enquêtes concluent à la violation par Google des règles de l’UE en matière de pratiques anticoncurrentielles, la Commission a le devoir d’agir pour protéger les consommateurs européens et l’exercice d’une concurrence équitable sur les marchés européens” déclarait lors d’une conférence de presse à Bruxelles, Margrethe Vestager, la Commissaire européenne à la Concurrence.

Google a 10 semaines pour se défendre

L’exécutif européen précisait que le géant américain a 10 semaines pour répondre à la communication des griefs. “Nous croyons que nos innovations et améliorations de produits ont offert plus de choix aux consommateurs européens et stimulé la concurrence. Nous examinerons les nouvelles pièces de la Commission et apporterons une réponse détaillée au cours des prochaines semaines” déclarait Google dans un communiqué.

Ce sont donc 3 enquêtes parallèles auxquelles Google va devoir faire face, au mois d’avril, le groupe américain était d’accusé d’abus de position dominante avec son système d’exploitation Android.

Crédits Photos : Justin Sullivan/Getty Images
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform