Clicky



Bons Plans

Philae aurait été localisé sur sa comète

Publié le | Modifié le
Photos du sol de la comète Tchouri

Les scientifiques de l’Agence Spatiale Européenne seraient parvenus à retrouver la trace du robot Philae sur une série de photographies prise par la sonde Rosetta. Mais toujours pas de contact avec le robot qui reste dans l'impossibilité de charger ses batteries.

Cela fait maintenant 7 mois jour pour jour que le robot Philae se posait, assez maladroitement, sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko plus connue sous le nom de Tchouri. Un atterrissage partiellement manqué puisque le robot s’est posé au pied d’une falaise, ce qui l’empêche de recharger totalement ses batteries et de communiquer avec les scientifiques de l’ESA.

Il semblerait que tout ne soit pas perdu pour Philae puisque les chercheurs de l’agence spatiale européenne pensent avoir retrouvé la trace de leur petit robot. Même si le réveil tant espéré du robot n’est toujours pas arrivé, cela redonne un peu d’espoir aux scientifiques.

Des clichés permettent de localiser Philae

Alors que toute tentative de reprendre contact avec Philae semble vaine, la sonde Rosetta continue elle son travail d’observation de la comète. Cette dernière passe régulièrement en rase-motte au-dessus du sol de l’astre pour la photographier sous toutes ses coutures.

Et c’est sur l’une de ces séries de photographies que Philae aurait été identifié par les scientifiques.

La prudence est de mise

Comme nous pouvons le voir sur ces clichés pris les 12 et 13 décembre 2014 et partagés sur Twitter, la caméra Osiris-Nac de Rosetta a pu capturer un petit point blanc non à un endroit de la comète où ce dernier n’existait pas avant l’atterrissage de Philae.

Dans un billet publié sur le blog du CNES, Philippe Lamy, astrophysicien qui a participé à la recherche de Philae affirme que « Les images prises avant et après l’atterrissage n’ont pas la même résolution, mais les détails topographiques correspondent, à l’exception d’une petite tache lumineuse que l’on ne voit que sur les images de décembre et qui semble donc être un bon candidat ».

L’ESA semble donc être sur la bonne piste pour retrouver Philae, toutefois, l’agence spatiale préfère rester prudente, car la qualité des clichés laisse à désirer. Seules de nouvelles images en haute résolution avec un éclairage adéquat permettront de confirmer l’information. Sachant que les conditions favorables à la prise de telles photographies ne se présenteront qu’à l’automne 2015, le suspens reste entier.

Crédits Photos : ESA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform