Clicky



Bons Plans

Mega : Kim Dotcom utilise Gabon Telecom, une filiale de Vivendi

Publié le

Mega, c’est le prochain tremblement de terre qui est programmé pour le 19 janvier 2013. Kim Dotcom, le fondateur promet de changer le monde avec un nouveau service qui se positionne comme étant le successeur de MegaUpload.

Il y a quelques jours, l’ouverture du site Internet de Mega a marqué le lancement d’une nouvelle étape sur Internet. Depuis la fermeture de MegaUpload, le téléchargement sur la toile avait été amputé sévèrement. L’arrivée de Mega risque de créer un gigantesque tremblement de terre. Kim Dotcom a pris les mesures nécessaires pour rendre sa nouvelle plateforme inattaquable. Il a également utilisé un nouveau nom de domaine qui se révèle astucieux. Pour éviter une nouvelle saisie, le fondateur a eu l’idée de ne pas avoir recours à des domaines gérés par Verisign (.name, .tv, .cc, .net, .com). Les autorités américaines selon Numerama obtiennent généralement la saisie des noms bien avant la décision de justice.

Mega utilise donc Me.ga qui est en lien avec le ccTLD .ga du Gabon. Le nom correspond parfaitement au site, Kim Dotcom réussit également à marquer un deuxième point puisque le domaine ne pourra pas être saisi. Il est donc à l’abri de toutes les éventuelles injonctions de la justice américaine. Le réseau Twitter a également apporté une nouvelle information. C’est @Monanorak qui fait la remarque sur le compte personnel de Pascal Negre. Celui qui gère, le .ga appartient à Gabon Telecom. L’État gabonais détenait jusqu’en 2006, 100% de la société, mais un an plus tard la donne change.

Via un appel d’offres, 51% des parts reviennent à Maroc Telecom. Ce dernier est une filiale de Vivendi. En regardant de plus près, ceux qui tentent de lutter contre le piratage et le téléchargement illégal se retrouvent être une « bouée de sauvetage marketing ». La société qui gère Universal Music et Canal + participe donc indirectement à la réalisation de Me.ga.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform