Clicky



Bons Plans

Mars : six scientifiques se sont enfermés dans un dôme durant 1 an

Publié le

Dans le cadre des futures missions martiennes de la Nasa, six scientifiques ont vécu dans un dôme de moins de 100 m2 pendant 365 jours à Hawaï. Leur mission vient de se terminer.

Aujourd’hui se terminait la mission de 1 an des scientifiques qui étaient enfermés dans un dôme sur l’île d’Hawaï, dans le cadre d’une mission pour la Nasa, afin de préparer les premiers voyages sur Mars, la planète rouge.  Un français, Cyprien Verseux, faisait partie de l’équipe qui s’est retrouvée quasiment coupée du monde pendant 365 jours.

Fin de la mission de 1 an de simulation de vie sur Mars

Il y a 1 an six scientifiques entraient dans un dôme de 92 m2, posé à 2400 mètres d’altitude sur un volcan à Hawaï. Ils s’apprêtaient à vivre ainsi isolés du monde pendant 365 jours afin de simuler les conditions de vie sur Mars, pour la Nasa. Cette mission s’est terminée aujourd’hui et le français Cyprien Verseux, astrobiologiste et doctorant, faisait partie des membres de l’équipe.

Dans le « Huffington Post » Cyprien racontait que cette expérience inédite lui a laissé « de nombreux souvenirs agréables à l’esprit, comme le premier jour, Noël, les explorations de tunnels de lave. Il y avait aussi des moments difficiles, ceux où quelque chose est arrivé à des proches sur Terre et où je ne pouvais pas être là pour eux, ni même leur téléphoner ». Pendant 1 an les scientifiques ont été isolés du monde extérieur, ils ne pouvaient utiliser Internet que pour leurs travaux et ne pouvaient accéder aux réseaux sociaux. Les quelques sorties autorisées (4 fois par semaine) se faisaient en scaphandre, celui que porteraient les premiers hommes sur Mars.

Des journées rythmées par le travail, les discussions et les exercices physiques

Le but de cette expérience pour la Nasa était d’analyser l’impact physique mais aussi psychologique d’un tel isolement. Les six scientifiques ont ainsi beaucoup travaillé, chacun dans son domaine. « Je voulais notamment voir si l’on pouvait utiliser des cyanobactéries (des microbes verts qui font de la photosynthèse) pour transformer des éléments présents sur Mars en nutriments pour plantes, afin de pouvoir cultiver ces dernières à partir de ressources locales », a expliqué M. Verseux.

Cette mission n’était pas la première du genre pour l’agence spatiale américaine qui en avait déjà effectué trois mais celle-ci était la plus longue.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform