Clicky



Bons Plans

À 16 ans, cette Française invente un boîtier numérique contre l’absentéisme

Publié le
La capsule New School La capsule New School

Une lycéenne française a mis au point un système électronique qui pourrait bien donner un bon coup de pouce à la lutte contre l’absentéisme scolaire. Apple s'est montré très intéressé par le projet.

Vous aimez sécher les cours de temps en temps ? Alors l’invention de Philippine Dolbeau risque de ne pas vous plaire ! Cette jeune lycéenne française vient en effet de créer un dispositif de surveillance permettant de lutter contre l’absentéisme scolaire. Une invention qu’elle a tenu à présenter à nos confrères de BFM Business.

Finis l’absentéisme grâce à la technologie

L’histoire part d’une bonne intention puisque la créatrice du « New School » indique avoir pensé à son invention après avoir entendu l’histoire « d’un enfant de 9 ans avait été oublié dans son bus scolaire pendant plus de 8 heures sans manger ni boire, et que son établissement n’était pas au courant de son absence, car les enseignants n’ont pas fait l’appel ».

« New School », prend la forme de capsules électroniques qui seraient distribuées aux élèves. Chaque élève disposera d’une capsule qui lui est propre et il sera noté présent sur le cahier de texte électronique du professeur dès qu’il aura franchi la porte de la classe sans que ce dernier n’ait à faire l’appel sur papier grâce à une application spécifique. La liste des absents pourra être transmise directement à la vie scolaire de l’établissement grâce au réseau et un message sera envoyé automatiquement aux parents des élèves absents.

Des problèmes éthiques en vue ?

Selon sa créatrice, « New School » permettrait à un professeur de gagner beaucoup de temps. Considérant qu’un appel classique dure deux minutes, c’est en moyenne 28 heures qui seraient « économisées » pour une année scolaire. La jeune femme a déjà rencontré des représentants d’Apple à Londres et l’académie de Versailles a déjà mis le système en place dans trois classes depuis le début de l’année.

Reste maintenant à savoir si, sur le long terme, le fait de surveiller les faits et gestes des lycéens ne posera pas de sérieux problèmes éthiques auprès des défenseurs des libertés individuelles. Après tout, certains racontent bien le moindre détails de leur vie privée sur Facebook sans sourciller…

Source : New School-Edu
Crédits Photos : Capture Twitter New School
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform