Clicky



Bons Plans

Les marques contre la nouvelle politique de Google Adwords

Publié le | Modifié le

Depuis le mois de septembre, à la suite d’une décision de la Cour de Justice de l’Union européenne, Google permet à un annonceur de sélectionner et acheter aux enchères un nom de marque dont il n’est pas le propriétaire.

En Europe, avant cette décision, le titulaire d’une marque avait la possibilité de demander à Google de ne pas afficher dans la partie réservée à la publicité de sa page internet, les liens d’un autre annonceur quand un internaute tapait le nom de sa marque.

Dans une lettre commune adressée à Eric Schmidt, PDG de Google, l’Union des annonceurs, l’Union des fabricants, le Syndicat de la presse quotidienne nationale et le Syndicat de la presse magazine ont dénoncé le nouveau règlement du programme AdWords (système publicitaire du moteur de recherche Google).

Dans cette lettre ils annoncent que “Ce changement est source de développement de situations illégales – actes de parasitisme, de concurrence déloyale ou de contrefaçon, risque de confusion pour le consommateur en recherche de références fiables – face auxquelles Google ne peut rester sans réponse”.

Ils “appellent Google à se comporter comme un partenaire économique loyal et responsable, respectueux des droits de propriété intellectuelle de ses clients et soucieux de prévenir tout impact négatif lié à son activité”.

Google a répondu à cette attaque en estimant que “les consommateurs sont des utilisateurs éclairés. Nous ne pensons pas qu’ils puissent être induits en erreur par la présence de plusieurs publicités pour un produit, tout comme ils ne le sont pas lorsqu’ils voient différentes marques dans les rayons d’un supermarché. En laissant des revendeurs, et non pas seulement des concurrents, faire la promotion de produits de marques disponibles dans leur catalogue, nous offrons plus de choix aux utilisateurs”.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform