Clicky



Bons Plans

L’Élysée piratée par les États-Unis à cause de Facebook

Publié le

L’Élysée a été victime d’une cyberattaque, selon les informations obtenues par un magazine, les États-Unis seraient les auteurs. Les ordinateurs de l’entourage de Nicolas Sarkozy ont été espionnés et des documents secrets ont pu être visionnés.

L’Élysée aurait été attaqué par les États-Unis selon une information de l’Express. Le Site Internet transmet plusieurs informations notamment sur le mode opératoire. Le piège était simple et le concept ressemblait à celui du ver Flame. Il faut savoir que les faits remontent au mois de mai dernier. À l’époque, Nicolas Sarkozy est encore le Président de la République. Certaines personnes de son entourage étaient inscrites via le réseau social Facebook. Les hackers ont donc tout simplement envoyé une demande d’amis à ces membres, dont le secrétaire général du cabinet de Nicolas Sarkozy. Lorsque la demande a été acceptée, les pirates ont ensuite transmis un message contenant un lien. Il redirigeait les personnes vers une page web ressemblant à l’intranet du Château. Lorsque les membres de l’Élysée cliquaient sur le lien, ils devaient renseigner les mots de passe et identifiants.

Attaqué à cause de Facebook

Les hackers ont donc pu obtenir les codes d’accès à l’Élysée. Après être entrés dans le système, ils ont ensuite utilisé un logiciel espion qui a surveillé toutes les activités de l’entourage de l’ancien président. La situation est tout de même complexe puisque des notes secrètes ont pu être consultées et des plans stratégiques. Le magazine estime que c’est une méthode audacieuse et c’est une première en France. L’éditeur Kaspersky estime que la méthode était très perfectionnée et elle a pu « collecter les fichiers présents sur une machine, réaliser des captures d’écran, et même activer le microphone d’un PC pour enregistrer les conversations. Sa conception a demandé beaucoup d’argent et des moyens humains que seul un grand pays est en mesure de mobiliser ».

Ils ont tout de même laissé sur le passage des traces. Après plusieurs heures de travail, les enquêteurs ont pu déterminer que la cyberattaque provenait des États-Unis. Cette information pose donc un problème notamment au niveau de la sécurité de l’Élysée et cela remet en cause les relations entre la France et les USA. Un proche du dossier a indiqué que deux pays pouvaient être en bon terme tout en voulant « s’assurer de son soutien indéfectible, surtout dans une période de transition politique ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform