Clicky



Bons Plans

Le satellite Planck dévoile de nouvelles informations sur l’univers

Publié le | Modifié le
Univers

Planck continue de se rapprocher des origines de l'univers et délivre de nouvelles informations qui mettent en ébullition le monde de la cosmologie.

Le satellite européen Planck est la star du moment pour les astrophysiciens et plus particulièrement les cosmologues. Depuis 2009, Planck travaille à la cartographie de l’univers en étudiant le rayonnement fossile, la lumière primitive émise par l’univers lors de sa naissance. Le résultat de l’étude des informations qu’il envoie s’affine de jour en jour pour dévoiler de nouveaux secrets intimes sur le cosmos.

Le satellite Planck dévoile l’âge des premières étoiles

Le satellite Planck observe l’univers et délivre des données traduites en images. Les dernières analyses de ces données ont permis de mettre au jour de nouvelles informations quant à l’âge de l’univers et en particulier sur celui des premières étoiles. Jusqu’à présent, les cosmologues avaient estimé cette naissance à environ 450 millions d’années après le Big Bang. Cette estimation a été actualisée et elle est maintenant de 550 millions d’années. Les premières étoiles seraient donc 100 millions d’années plus jeunes, c’est-à-dire formées plus tard après le Big Bang.

L’âge estimé de l’univers est également précisé. Jusqu’à présent, la cosmologie évaluait cet âge à 13 milliards 819 millions d’années. Grace au satellite Planck, cette donnée est rectifiée à 13 milliards 770 millions d’années.

Les images prises par Planck sont toujours plus belles

Même si Planck ne peut pas être considéré comme un super appareil photo, ce satellite nous délivre des images du cosmos depuis 5 ans. Il y a maintenant un monde entre celles dévoilées il y a deux ans et ce que nous pouvons observer aujourd’hui. Cette carte cosmique laisse en effet apparaitre comme des volutes, une sorte de chevelure de l’univers. Cette carte n’est pas seulement belle à voir sinon également riche en informations, une fois interprétée par des spécialistes. Les courbes observées traduisent la polarisation de la lumière, orientation donnée aux photons composant la lumière, une fois que ces derniers sont rentrés en contact avec de la matière. Cela donne de nouveaux indices quant aux mécanismes d’expansion de l’univers.

Après analyses de ces nouvelles informations, non seulement l’âge de l’univers a été réévalué, mais aussi sa composition intime : 4,9% de matière ordinaire dite conventionnelle, 25,9% de la fameuse matière noire et donc 69,2% d’énergie sombre remplissant uniformément l’univers. Le satellite Planck n’a sans doute pas fini de nous émerveiller.

Source : Science et Vie
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform