Clicky



Bons Plans

Julian Assange : la France rejette formellement sa demande d’asile

Publié le | Modifié le

Dans une lettre publiée ce matin, le fondateur de WikiLeaks Julian Assange demandait l'asile à la France. Le gouvernement a répondu par la négative. Une réponse rapide et sans appel.

Monsieur le président de la République, j’ai l’honneur de vous écrire et, à travers vous, de m’adresser au peuple français.” Ainsi débute la lettre ouverte de Julian Assange publiée ce matin par Le Monde. Le fondateur de WikiLeaks, activement recherché par les USA notamment, y demande la protection de notre pays tandis qu’il vit depuis 3 ans dans l’ambassade équatorienne à Londres.

Une réponse rapide et sans appel de la France

C’est par communiqué très rapide que le gouvernement a répondu à la demande de Julian Assange : « La France a bien reçu la lettre de M. Assange. Un examen approfondi fait apparaître que compte tenu des éléments juridiques et de la situation matérielle de M. Assange, la France ne peut pas donner suite à sa demande. La situation de M. Assange ne présente pas de danger immédiat. Il fait en outre l’objet d’un mandat d’arrêt européen. »

Concernant ce mandat d’arrêt européen, qui vient s’ajouter aux poursuites américaines suite aux publications de documents classifiés par WikiLeaks il y a 5 ans, rappelons que le journaliste est en effet visé par une enquête concernant un viol et une agression sexuelle en Suède depuis août 2010. L’intéressé se défend cependant en déclarant : “Je n’ai jamais été formellement accusé d’un délit ou d’un crime de droit commun, nulle part dans le monde, y compris en Suède ou au Royaume-Uni.”

Direction la Russie comme Edward Snowden ?

Dans sa lettre, Julian Assange annonce sans détour : “Ma vie est aujourd’hui en danger, Monsieur le président, et mon intégrité, physique comme psychologique, est, chaque jour qui passe, un peu plus menacée.” Il ajoute également que “Seule la France se trouve aujourd’hui en mesure de m’offrir la protection nécessaire contre, et exclusivement contre, les persécutions politiques dont je fais aujourd’hui l’objet.

Cette demande sans succès intervient une semaine après la révélation par WikiLeaks d’un espionnage des dirigeants français de 2006 à 2012 par la NSA. Une pétition réclamant d’offrir le droit d’asile à Julian Assange et Edward Snowden a également été lancée hier et signée par plusieurs personnalités comme Jacques Audiard, Jean-Michel Jarre, Edwy Plenel, Eva Joly, Thomas Piketty, Eric Cantona, Romain Gavras, Vincent Cassel, Matthieu Kassovitz ou encore Ludivine Sagnier.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform