Clicky



Bons Plans

Fitbit Flex VS Jawbone Up, notre verdict !

Après nos tests des bracelets Up de Jawbone et Flex de Fitbit, voici un comparatif de ces deux produits dans un seul et même article.

| Modifié le 03 décembre 2013 à 20h01
Fitbit Flex VS Jawbone Up, notre verdict !

Avec l’engouement récent pour les bracelets connectés et le self reporting, j’ai commencé à m’intéresser de près à la chose pour savoir quel serait le meilleur bracelet si je venais à m’en offrir un. Durant mes recherches, je suis tombé sur un tweet qui m’a tout simplement donné l’idée de faire un test des deux bracelets du moment, en même temps. Notre partenaire Macway s’est proposé de nous faire parvenir le Fitbit Flex et le Jawbone Up afin que je puisse mener à bien mon expérience. Voici donc mon ressenti final après quelques semaines d’utilisation.

Présentation

Les deux appareils se présentent donc sous la forme de bracelets que l’on va pouvoir (et devoir) porter en permanence pour analyser nos différentes activités. Pour chacun des modèles testés ici, le principe est le même puisqu’il s’agit en fait de capteurs qui enregistrent les données.

Le Up et le Flex proposent de traquer vos différentes activités. Ainsi, on va pouvoir suivre nos mouvement 24h/24, noter les aliments et boissons ainsi que les calories liées, et analyser notre sommeil. Au niveau des fonctions annoncées par les deux constructeurs, Jawbone se différencie en proposant une analyse approfondie du sommeil associée à un mode sieste et une alarme intelligente. De son côté, Fitbit met en avant la synchronisation sans fil que permet le Flex et qui fait défaut à son concurrent direct.

Jawbone Up VS Fitbit Flex

Physiquement, la grosse différence entre les deux produits réside dans le fait que le Fitbit Flex n’est en fait pas vraiment un bracelet. En effet, si le Jawbone Up est un bracelet fermé et fait d’une seule et même partie, le Fitbit Flex n’est en réalité qu’un petit capteur glissé dans un étui qui fait office de bracelet. De ce fait, le Jawbone Up est épais sur toute sa longueur alors que le Flex est relativement fin sur 90% du produit, la seule épaisseur notable se trouvant à l’endroit où l’on introduit le capteur.

Utilisation

À l’utilisation, il y a au final peu de différences entre les bracelets, il vous suffit d’accrocher le vôtre à votre poignet et faire votre journée comme si de rien n’était. D’ailleurs, avec le Jawbone Up, aucune interaction ne se fera si vous ne l’avez pas décidé puisque les seules possibles se feront via le bouton en bout du bracelet, que vous actionnerez pour passer d’un mode à l’autre. Enfin, il y a bien une chose que le bracelet pourra faire seul : vous rappeler de vous bouger. Mais là encore, il faudra avoir activé l’option “alertes d’inactivités” dans les paramètres. La chose est un peu différente avec le Fitbit Flex puisque, si celui-ci ne dispose pas de ces merveilleuses alertes d’inactivités, il vous indiquera au fur et à mesure de votre journée à quel pourcentage de votre objectif vous en êtes, cela grâce aux 5 petites LED qui s’allumeront progressivement à chaque tranche de 20% que vous aurez réalisé. Une fois l’objectif à 100%, le bracelet se permettra même une vibration de joie !

Si le suivi de vos mouvements se fait tout seul, il vous faudra bien entendu indiquer vous même dans l’application le type d’activité effectué si vous souhaitez les répertorier. À ce jeu, le Up se montre plus simple avec un choix parmi 18 icônes, 18 activités. Mais l’application Fitbit se montre bien plus complète avec une très longue liste d’activités à sélectionner en tapant les premières lettres de celle désirée.

De la même manière que vous pouvez enregistrer vos activités pour savoir lesquelles vous font perdre le plus de calories, et il est aussi possible d’enregistrer vos repas et leurs apports. Si l’ajout des différents repas peut sembler être une corvée ou quelque chose d’inutile par certains, il est en réalité plutôt intéressant de le faire avec ces applications. En effet, les bracelets connectés permettent de se fixer des objectifs et nous donnent des indications sur la manière la plus efficace de les atteindre. Perdre des calories c’est une chose, mais ne pas en ingurgiter trop en est une autre et c’est là que le suivi des aliments intervient. J’ai trouvé la base de données du Up plus complète et plus facilement utilisable que celle de Fitbit, chaque repas que j’ai voulu ajouter a pu l’être rapidement et sans prise de tête.

Là où l’expérience utilisateur a été totalement différente, c’est en ce qui concerne la synchronisation des bracelets avec leurs applications respectives. En effet, si le Flex privilégie une synchronisation sans fil, le Up n’y a tout simplement pas droit ! Ce fut pour moi la grosse déception vu mon engouement à l’égard du bracelet de Jawbone, d’autant plus que cette synchronisation n’est pas nécessaire seulement pour transférer les données collectées, elle est indispensable dès lors que vous désirez modifier une alarme, modifier le mode sieste ou bien activer/désactiver les alertes d’inactivités.

Autonomie

Avec une autonomie respective de 10 et 9 jours, le Up et le Flex permettent à son utilisateur de ne jamais quitter son bracelet, jusqu’à oublier qu’il est en fait plus qu’un simple bracelet. Cela dit, malgré une autonomie en retrait face à son concurrent, le Flex marque un point puisqu’il peut vraiment se faire oublier grâce à une synchronisation sans fil. Ainsi, si l’on souhaite suivre à la lettre les recommandations de Jawbone ou que l’on désire modifier les réveils, il faudra retirer le bracelet Up tous les deux jours… Plutôt embêtant pour un bracelet que l’on est censé oublier pendant 10 jours !

Jawbone Up USB

Conclusion

Que les choses soient bien claires, le fait d’avoir un bracelet au poignet ne fera pas de vous le prochain sportif de haut-niveau et ne vous fera pas non plus perdre vos 10kg sans forcer. Les bracelets sont avant tout des compagnons vous permettant de vous fixer des objectifs et surveiller si vous les atteignez, et comment. Si les premiers jours de port vous feront certainement faire des folies pour tester des fonctionnalités toujours plus sympathiques, vous finirez certainement par oublier le bracelet, puis oublier de vous bouger. Ou l’inverse. En effet, si c’est pourtant ce qui est recherché par les constructeurs, le fait qu’ils se fassent oublier facilement les rendra rapidement inutiles pour les utilisateurs les plus feignants. Motivation !

Ne vous découragez pas pour autant ! Si vous avez prévu de faire un peu d’activité et que vous avez prévu de vous y tenir alors ces petits coachs silencieux devraient vous aider à suivre vos progrès, à établir des objectifs et à les atteindre.

Enfin, pour terminer, sachez qu’un nouveau modèle du bracelet de Jawbone a fait son apparition. Nommée tout simplement Up24, cette nouvelle mouture intègre le Bluetooth 4.0 et permet donc au bracelet de communiquer en permanence avec votre smartphone !

PS : Au cas où vous ne l’aurez pas compris malgré les liens parsemés au sein de l’article, vous pouvez retrouver le test du Jawbone Up par ici, et celui du Fitbit Flex par là.

Crédits Photos : photo "à la une" par makeuseof.com
Commentaires
Test produits
Longform