Clicky



Bons Plans

Éducation : la Finlande abandonne l’écriture manuscrite au profit du clavier pour ses écoliers

Publié le
Jim Carrey, le dieu du clavier dans Bruce Tout Puissant Jim Carrey, le dieu du clavier dans Bruce Tout Puissant

En Finlande, les écoliers n’apprendront plus l’écriture manuscrite à partir de la rentrée 2016 au profit de l’écriture dactylographiée.

Forcement, on se souvient tous de nos leçons d’écriture à l’école primaire où l’on s’appliquait à donner les plus belles courbes possibles à nos lettres majuscules ! On se souvient également de la catastrophe provoquée par le passage de notre main sur l’encre du stylo-plume qui n’était pas encore sèche !

Des moments de nostalgie qui deviendront de l’histoire ancienne pour les élèves finlandais dès la rentrée scolaire 2016. En effet, le Conseil National de l’Eduction finlandais veut privilégier l’apprentissage de l’écriture par l’intermédiaire du clavier par au détriment de l’écriture manuscrite.

Les écoliers finlandais privés de stylo ?

Partant du postulat qu’il est désormais plus utile de savoir écrire sur un clavier plutôt que sur une feuille, le gouvernement finlandais a donc décidé d’imposer l’apprentissage de l’écriture sur ordinateur dès la rentrée 2016. L’écriture manuscrite ne sera plus proposée qu’en option pour les élèves finlandais et les parents qui souhaiteront que leurs enfants continuent de savoir écrire de manière plus « traditionnelle ».

Cette décision n’est pas une première. Depuis la rentrée 2014, 45 des 50 états américains ont remplacé l’écriture cursive par des cours sur ordinateur. Une évolution obligatoire selon certains.

L’écriture manuscrite favorise la mémoire

Pour justifier ce choix, l’Office national de l’Éducation finlandais, par la voix de Minna Harmanen, estime que l’apprentissage de la dactylographie « est devenu d’importance nationale. Ce changement apparaît comme un bouleversement culturel majeur, mais il est pertinent pour la vie quotidienne. » Un changement appuyé par le corps enseignant qui est, pour une majorité, favorable à cette mesure.

Bien sûr, la révolution du numérique est incontournable, mais certains experts estiment que cette dernière pourrait se faire au détriment de nos chères têtes blondes. C’est le cas du professeur de linguistique, Alain Bentotila, qui a déclaré au Figaro et au Europe 1 que « la mémoire se construit grâce à l’écriture manuelle et non avec un écran » avant d’ajouter « Nous apprendrons moins bien à lire si on abandonne l’écriture manuelle. »

En ce qui concerne la France, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a indiqué qu’un tel projet n’était pas du tout à l’ordre du jour et que l’écriture manuscrite serait toujours privilégiée jusqu’à nouvel ordre.

Crédits Photos : Capture d'écran YouTube
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform