Clicky



Bons Plans

Curiosity partage sur Twitter une nouvelle photo du forage

Publié le | Modifié le

Curiosity n’est pas sur ce site de forage par hasard, il a été minutieusement choisi par l’Agence Spatiale américaine.

Le cratère de Gale est un lieu prometteur, car des traces de vie pourraient être présentes.

Curiosity a commencé sa nouvelle activité et le robot communique sur Twitter. La Nasa a d’ailleurs envoyé un nouveau cliché illustrant l’avancée du forage sur le cratère de Gale. Le rover est actuellement dans un lieu prometteur selon la Nasa, car les caractéristiques relevées par le robot indiquent qu’un écoulement d’eau a pu se produire dans le passé. Si cet élément est présent sur Mars, il y a de grandes chances pour qu’une forme de vie ait été présente sur la planète. Après avoir effectué un petit forage dans le but de tester son instrument, il devra analyser la poussière de roche. Les scientifiques vont alors passer à la seconde étape qui consiste à lancer le processus d’analyses des échantillons prélevés par Curiosity. Ils devront dans un second temps s’assurer qu’il n’y a pas eu de pollution terrestre, cela pourrait compromettre les résultats.

Un nouveau jour de fierté pour les USA

La Nasa est euphorique, car Curiosity fonctionne pour l’instant à merveille. Le directeur des Sciences à la Nasa, John Grunsfeld a indiqué que “Le robot planétaire le plus avancé jamais conçu est maintenant un laboratoire analytique entièrement opérationnel. Il s’agit de l’étape la plus importante pour l’équipe depuis l’atterrissage avec la Sky Crane en août dernier, un nouveau jour de fier pour l’Amérique ». Ces instruments pour étudier le sol sont indispensables à cette mission. Cette dernière repose principalement sur l’étude des roches puisque Curiosity doit tenter de trouver des traces d’une vie passée. Il a donc effectué un autre trou de 6.4 centimètres de profondeur sur 1.6 centimètre de large. Cette nouvelle photo transmise sur Twitter montre à droite le premier trou effectué par Curiosity (opération de mini forage) et celui de gauche illustre le nouveau forage. Ce dernier a permis à Curiosity de réaliser un échantillon.

L’analyse de la poussière

Curiosity a donc percé cette roche sédimentaire, la poussière va être passée à travers un tamis. L’objectif de cette étape est d’enlever les fragments qui pourraient être les plus lourds. Curiosity obtiendra ainsi une poudre très fine qui sera étudiée avec les instruments CheMin et SAM. Il faut également savoir que Curiosity a réalisé près de 1200 trous en utilisant une vingtaine de roches différentes dans le but de tester cet instrument.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform