Clicky



Bons Plans

Curiosity sur Mars : La Nasa déçue par les nouvelles analyses

Publié le

Curiosity est toujours sur Mars et les nouvelles analyses transmises à la Nasa ne sont pas à la hauteur des attentes des scientifiques.

Curiosity a célébré sa première année sur Mars et elle a été riche en rebondissements. La Nasa était heureuse puisque plusieurs données mettaient en avant un environnement favorable à la vie. Le rover avait découvert un lit d’un ancien ruisseau. D’autres analyses du sol avaient également été favorables, mais les derniers résultats ont remis en question ces dernières croyances. Les scientifiques de la Nasa ont précisé que Curiosity n’avait pas découvert de méthane. Ce dernier est essentiel, car il aurait affirmé que l’environnement avait été réellement propice au développement d’une forme de vie. Le responsable scientifique de la Nasa, Michael Meyer a fait part de sa déception.

Pas de vie sur Mars ?

En effet, les nouveaux résultats réduisent la probabilité que la vie se soit développée dans le passé de Mars. Toutefois, même si la Nasa a été déçue après avoir obtenu les résultats, elle reste positive. Sur son site Internet, elle précise que le méthane fait référence à un certain type de microbes martiens. La planète rouge pourrait ainsi être composée d’autres métabolismes microbiens. Le responsable estime qu’il y a plusieurs microbes qui ne produisent pas de méthane. C’est donc une déception, mais ce n’est pas la fin de l’espoir. Curiosity pourrait ainsi faire de nouvelles découvertes dans les prochaines semaines ou mois.

Des résultats surprenants

Sur Mars, le rover a analysé des échantillons à six reprises d’octobre 2012 à juin dernier. Grâce à l’outil utilisé par Curiosity, les scientifiques ont été capables de mesurer la quantité de méthane présente dans l’atmosphère de la planète. Ils ont ainsi constaté que la concentration de ce gaz sur Mars était inférieure à une partie par milliard. Cette donnée remet donc en cause la détection obtenue en 2004. Cette dernière révélait que le méthane était présent sur la planète rouge, mais Curiosity vient de prouver le contraire. Toutefois, la Nasa estime qu’il n’a pas pu apparaître et disparaître aussi rapidement.

Source : Nasa
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform