Clicky



Bons Plans

Android : Il attaque un avion avec une application en utilisant des failles

Publié le

Android peut être utilisé via une application pour pirater un avion. Ce chercheur a pu réaliser cette prouesse en exploitant ses failles.

Ce chercheur qui est à l’origine de cette démonstration est un pilote professionnel depuis plus d’une décennie. Il est également spécialisé dans la sécurité et a mis ses compétences au service d’un domaine, le détournement d’avions. Pendant trois ans, il a étudié avec précision le système de sécurité des appareils et a découvert qu’avec une simple application Android, il était possible de faire de nombreux dégâts. C’est lors de la conférence Hack in the Box qui se déroulait à Amsterdam qu’il a révélé l’ampleur de son travail. Avant de faire sa démonstration, ce chercheur a souhaité indiquer que le piratage était resté virtuel, il n’a pas pu le réaliser dans le réel, car c’est dangereux et surtout illégal.

Tout le nécessaire est sur Internet

Pour détourner un avion, Hugo Teso a également eu besoin de matériel comme des systèmes de gestion de vol qu’il a trouvé sur eBay, des fournisseurs lui ont donné des logiciels. Sur Internet, il a découvert qu’il était possible de rassembler de nombreuses données et des outils. Lorsque l’ensemble a été obtenu, le chercheur a fabriqué un laboratoire pour recréer les conditions d’une simulation d’un vol. Il s’est rendu compte que l’ADS-B (Automatic Dependent surveillance-broadcast) était dépourvu de fonctions de sécurité. Le chercheur pouvait donc suivre avec une réelle facilité les avions.

PlaneSploit, l’application Android

Le constat a été similaire avec l’ACARS (Aircraft Communications Addressing et Reporting System) qui est un système pour envoyer des messages. En observant le fonctionnement de ces outils, il a pu effectuer des modifications à distance. Le chercher a également créé une application Android baptisée PlaneSploit. Cette dernière peut ainsi automatiser une attaque. Avec cette méthode, le chercheur a expliqué que le pilote ne pourrait pas s’apercevoir de l’attaque. Même s’il détecte une anomalie, le pilote ne pourrait pas reprendre le contrôle de l’avion, car il est possible de désactiver le pilotage automatique avec cette application.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform