Clicky



Bons Plans

Adblock : Les éditeurs français vont porter plainte

Publié le

Deux groupements d’éditeurs de sites internet français vont déposer une plainte collective contre les éditeurs de bloqueurs de publicités.

La tension monte entre les créateurs du logiciel Adblock et les éditeurs de sites web français ! Depuis quelque temps, on peut remarquer que certains sites ne nous permettent plus de voir leur contenu si ces derniers détectent la présence d’un bloqueur de publicités sur notre navigateur. Cette fois, l’affaire pourrait aller plus loin, car une plainte va être déposée en France contre les « Adblockers ».

Les éditeurs de site pour sauver leur source principale de revenus

Quand on achète un nouveau PC ou que l’on installe un navigateur, l’une des premières choses que l’on fait est de télécharger un bloqueur de publicité. Il faut bien l’avouer, certains sites abusent des pop-up publicitaires, mais pour d’autres, la publicité est utilisée avec parcimonie et placée de telle sorte à ne pas trop gêner la navigation des internautes. Dans pareil cas, il peut sembler normal que les éditeurs veuillent défendre la principale source de revenus qu’ils tirent de leur activité.

Selon le site Les Échos, l’IAB, organisme chargé de représenter les professionnels de la publicité en ligne et Le Geste, groupement de plusieurs éditeurs de sites web, vont prochainement s’unir afin de saisir les tribunaux et porter plainte contre les «Adblockers». Des «Adblockers» qui monétisent une place dans une « liste blanche » sur leurs services pour que certaines pubs passent au travers des mailles du filet, ce qui fait débat.

Google Contributors, la solution du futur ?

En Allemagne, une plainte a déjà été déposée par plusieurs groupements d’éditeurs de services web comme Pro Sieben Sat et RTL Interactive. Ces derniers reprochaient également le modèle économique d’Adblock. De leurs côté, les éditeurs des «Adblockers» et notamment Eyeo, créateur d’Adblock, se dit serein quant à cette situation et attends “d’autres plaintes pour prendre l’affaire au sérieux”.

Alors quelle solution pour que les éditeurs de site web puissent continuer à proposer leurs services ? Google semble avoir trouvé le bon compromis avec son service Contributors actuellement en phase de test. En l’échange d’un abonnement mensuel au tarif assez bas, il sera possible de bloquer la publicité sur une liste de sites participants à l’opération. En contrepartie, Google reversera un pourcentage de la somme prélevée aux éditeurs. Comme ça tout le monde est content, et à plus forte raison le comptable de Google ! En effet, Mountain View tirera dans ce cas des revenus de son bloqueur de pub, mais en parallèle, sa régie Adsense continuera de lui rapporter gros grâce aux internautes qui n’utilisent pas Adblock !

Source : Les Echos
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform