Clicky



Bons Plans

Spotify : de nouvelles conditions d’utilisation un brin trop curieuses

Publié le

Il y a quelques jours Spotify indiquait que de nouvelles conditions d'utilisation allaient être appliquées au service. Depuis, de nombreux utilisateurs se sont offusqués face à une collecte toujours plus poussée des données.

Toujours plus scrutées par les utilisateurs, les conditions d’utilisation de nombreux services en ligne réclament, notamment sur mobile, d’avoir accès à certaines données personnelles des utilisateurs comme les photos et les contacts. Pour certains, comme les réseaux sociaux, cette demande est relativement logique, mais cela l’est moins lorsque cela concerne un service de streaming musical comme Spotify. Et pourtant, la firme suédoise est en train de déployer de nouvelles règles qui non seulement semblent particulièrement intrusives, mais également difficiles à contourner.

Des données pour “améliorer son service”

Dans le billet dédié à ces changements, Spotify déclare notamment que son application allait dans les prochaines semaines demander (ou non) à l’utilisateur de partager de nouvelles données. Cela inclut des données techniques comme des cookies, des informations sur le terminal et le réseau, mais surtout de nouvelles sources concernant directement l’utilisateur. Ainsi, contacts, géolocalisation, données issues des capteurs et d’autres services liés (comme Facebook) ou encore fichiers (quels types de fichiers ?) peuvent être récupérés par le service afin d’améliorer ses services comme Spotify Running (qui adapte la musique en fonction du rythme de battement de votre coeur durant un footing) et Découvertes de la semaine (une playlist tous les lundis qui propose des musiques en fonction de vos goûts).

En fin de billet, la firme précise que “Nous demanderons toujours la permission individuelle ou vous informerons clairement de la possibilité de choisir de ne pas partager une localisation, des photos, des données voix et des contacts.” Malgré cette possibilité et une option à décocher dans les paramètres de son compte pour que ses données ne soient pas envoyées à des tiers, le meilleur moyen pour échapper à cette collecte qui semble être devenue la norme de bien des applications, est de tout simplement arrêter d’utiliser Spotify.

Spotify tente de limiter la casse

C’est d’ailleurs ce qu’a fait le créateur de Minecraft, Markus Persson alias Notch. Sur Twitter, après avoir rappelé qu’il aimait pourtant le service à qui il demandait de ne pas “devenir le mal”, celui-ci a été interpellé directement par Daniel Ek, le patron de Spotify. Ce dernier rappelle qu’avant d’utiliser la caméra ou le GPS d’un terminal l’application demandera explicitement l’autorisation. Reste désormais à voir si Spotify décidera de faire machine arrière ou bien si, dans la position dominante qui est actuellement la sienne, le service se permettra de perdre quelques utilisateurs afin “d’améliorer ses services” pour ceux qui seront restés.

Via : Wired
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform