Clicky



Bons Plans

Netflix souhaite interdire les proxies

Publié le
netflix-family

Dans un billet sur le blog officiel, David Fullagar, dirigeant chez Netflix, a annoncé des prochaines mesures, visant à contrer l'utilisation de proxy.

Après des mois et des mois de silence envers les proxies et les unblockers, les dirigeants de Netflix se sont finalement exprimer sur ces services permettant de contourner les limitations géographiques du site. Dans une publication sur un blog officiel, David Fullagar, vice-président en charge d’acquisition des droits, a annoncé que la guerre contre les proxies était officiellement déclarée.

Une mesure anti-proxy dans les prochaines semaines

« Si l’ensemble de nos contenus étaient disponibles à l’échelle mondiale, il n’y aurait pas de raison pour les membres  d’utiliser les proxies ou  » unblockers  » pour tromper nos systèmes en pensant qu’ils sont dans un pays différent que ce qu’ils sont réellement. Nous faisons des progrès dans la licence de contenu à travers le monde et, comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, nous offrons maintenant le service Netflix dans 190 pays, mais nous avons du chemin à faire avant que nous puissions offrir aux gens les mêmes films et séries TV partout. »

« Cette technologie continue d’évoluer et nous évoluons avec elle. Cela signifie que dans les prochaines semaines, ceux qui utilisent des proxys et unblockers ne seront en mesure d’accéder au service dans le pays où ils sont actuellement. »

Netflix pourrait froisser ses abonnés

Depuis l’introduction de Netflix dans d’autres pays, les proxies connaissent actuellement un nouvel intérêt soudain. En s’opposant aux proxies, Netflix souhaite contrôler les clients qui ont des envies d’ailleurs. Un pari risqué, étant donné les nombreuses incohérences qui touchent les abonnés à Netflix en France. Avouons-le, le catalogue de Netflix en France est plutôt décevant, si l’on compare au catalogue américain.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform