Clicky



Bons Plans

Météorite de Mars : Les chercheurs découvrent une roche atypique

Publié le | Modifié le

Cette météorite retrouvée dans le Sahara serait atypique. Elle représenterait bien mieux le sol martien que toutes les autres roches découvertes jusqu’à maintenant. Elle pèse 320 grammes et contiendrait dix fois plus d’eau que les autres météorites connues.

Cette météorite a enthousiasmé les chercheurs. Surnommée Beauté Noire (Black Beauty), cette roche a été observée et elle présente une grande richesse en eau. Les chercheurs l’ont comparé avec des données obtenues par les sondes de la Nasa qui observent la planète rouge, cette météorite qui a été retrouvée dans le Sahara présente quelques similitudes avec celles sur Mars. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Science. L’équipe de Carl Agee a collaboré avec l’institut Carnegie de Washington. Ils ont ainsi pu découvrir qu’elle serait âgée de 2.1 milliards d’années et son poids est de 320 grammes. Le 4 janvier dernier, l’auteur de cette enquête indique que cette roche basaltique qui est d’origine volcanique est similaire « à la composition de la croûte martienne ou de la partie supérieure du manteau de Mars ».

Une météorite riche en eau

Dans cette revue, il ajoute avec enthousiasme que cette météorite se démarque des autres découvertes « alors que sa composition chimique correspond à la formation du sol de Mars et à des interactions avec l’atmosphère de la planète rouge ». Une autre découverte a été faite puisque Beauté Noire avait une petite sœur de 17 grammes, cet échantillon proviendrait de la même météorite. Les premières études sont très intéressantes. La roche est atypique car elle contient 0.6% d’eau. Les précédentes météorites présentaient une quantité dix fois plus faible. L’un des collaborateurs de la mission Curiosity à Grenoble, Éric Léwin a indiqué au Figaro que les chercheurs devaient désormais trouver « où cette eau est conservée ».

Curiosity est toujours sur Mars, il tente de trouver une trace de vie et des indices témoignant de la présence d’eau sur la planète. Cette météorite est plus simple à étudier, car elle est sur Terre, ainsi les chercheurs peuvent la manipuler. Il est donc plus difficile de travailler avec les données envoyées par Curiosity, car les chercheurs doivent se baser sur des graphiques, des chiffres, des photos… Cette richesse en eau se révèle très intéressante pour les scientifiques. Désormais, il tente d’identifier la provenance de cette eau sur la planète Mars. Cela confirme également une découverte faite par Curiosity, il avait en effet trouvé un ancien ruisseau. Les scientifiques estiment que cette Black Beauty pourrait renfermer davantage de surprises.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform