Clicky



Bons Plans

Megaupload : Kim Dotcom veut que son procès soit diffusé sur Internet

Publié le

Alors que le procès d’extradition de Kim Dotcom, le créateur de Megaupload, s’ouvrait hier à Auckland, l’intéressé a demandé que les audiences soient retransmises en direct sur Internet.

Kim Dotcom, de son vrai nom Kim Schmitz, fondateur de Megaupload, souhaite que les débats de l’examen de l’appel de son extradition vers les Etats-Unis soient diffusés en direct sur Internet. L’homme de 41 ans, interpellé en Nouvelle-Zélande en 2012, est en effet recherché outre-Atlantique pour violation des droits d’auteur, blanchiment d’argent, racket et fraude. Il encourt une peine de prison pouvant aller jusqu’à 20 ans.

Le procès de Kim Dotcom en direct sur Internet ?

Dès l’ouverture de l’examen de l’appel de son extradition, le facétieux Kim Dotcom a fait des siennes. Il a en effet demandé à la Haute Cour de Auckland que tous les débats soient diffusés en direct sur Internet. « Mes avocats sont actuellement devant les juges pour défendre la diffusion de tous les débats en streaming » déclarait-il sur son compte Twitter. Il souhaite ainsi prendre les internautes à témoin.

Les Etats-Unis se seraient opposés à sa demande. « Les Etats-Unis défendent les programmes de surveillance massive au nom de “ si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre ”, mais ils s’opposent à la diffusion en direct de mon audience » ironise dans un tweet le fondateur de Megaupload. De son côté, le juge, Murray Gilbert, a demandé leur avis aux médias avant de prendre sa décision.

175 millions de dollars de profit

Selon le FBI, le site de Kim Dotcom, fermé début 2012, aurait rapporté 175 millions de dollars alors que les utilisateurs se seraient échangés des œuvres sous copyright d’une valeur totale atteignant 550 millions de dollars. 50 millions d’utilisateurs se connectaient quotidiennement sur Megaupload, il était le 13ème site le plus visité au monde.

Le mois dernier Kim Dotcom avait annoncé que Megaupload ferait son grand retour en 2017 dans une version améliorée. « Je vais être le premier milliardaire de la tech à être inculpé, à avoir tout perdu et à créer sous contrôle judiciaire une autre entreprise milliardaire » avait-il déclaré.

Source : leparisien.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform