Clicky



Bons Plans

Mars : Deux tsunamis immenses auraient déferlé sur la planète rouge

Publié le | Modifié le
Le sol martien.

Des traces de deux tsunamis de 120 mètres de haut qui auraient déferlé sur la surface de Mars ont été retrouvées par une équipe de chercheurs. De quoi relancer la théorie d’un océan primitif sur la planète rouge.

La planète Mars n’en finit pas de surprendre la communauté scientifique ! Alors que la présence d’eau sur la planète rouge n’est plus à prouver, une étude menée par les scientifiques du Planetary Science Institute de Tucson au Texas révèle que la surface de Mars aurait été balayée par deux tsunamis gigantesques il y a 3,4 milliards d’années.

Des vagues de 120 mètres de haut

Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue scientifique Nature. Alexis Palmero Rodriguez, responsable de l’équipe de chercheurs est formelle, des preuves géologiques de deux tsunamis de plus de 120 mètres de haut ont été retrouvées. À titre de comparaison, le tsunami qui a dévasté le Japon en 2011 faisait 30 mètres de haut selon les spécialistes.

Avec des vagues d’une telle ampleur, « Les surfaces submergées par les vagues étaient énormes, de 800.000 km2 à 1000.000 km2 » selon le professeur Palmero Rodriguez.

Un océan sur Mars

Le premier tsunami localisé par les scientifiques s’est enfoncé de plusieurs centaines de kilomètres dans les terres et aurait déposé des blocs de sédiments. En se repliant, l’eau aurait créé les vastes canaux qui ont été repérés par les chercheurs. Le second tsunami lui « s’est déclenché selon nous dans des conditions climatiques beaucoup plus froides a déposé des blocs de glace, les vagues s’étant figées sur place ». Les vagues auraient été créées par la chute de météorites selon toute vraisemblance, des cratères de 30 kilomètres de diamètre ayant été observés. Mais la thèse d’un tremblement de Terre ou d’un glissement de terrain n’est pas écartée.

Dans tous les cas, cette découverte relance l’hypothèse d’un vaste océan couvrant la surface de Mars. Une possibilité qui divise la communauté scientifique, car si océan il y avait, les traces de sédiments observables sur la surface de Mars ne correspondent pas à ce que l’on aurait du observer dans pareil cas. Selon Alexis Palmero Rodriguez, se sont justement ces tsunamis géants qui ont tout chamboulé. Peut-être que la mission européenne Exomars parviendra à résoudre ce mystère ?

Crédits Photos : NASA/JPL-Caltech/Cornell/ASU
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform