Clicky



Bons Plans

#LudumCare World of Tanks : le char aux oeufs d’or

Publié le | Modifié le
#LudumCare World of Tanks

Tout juste débarqué sur Xbox One, le jeu multijoueur de combats de chars World of Tanks devrait continuer à faire le bonheur du studio Wargaming pour encore un bon moment.

Disponible depuis 2010 en Russie, World of Tanks a fait bien du chemin depuis. Développé par le studio Wargaming qui roule sur l’or désormais, ce titre multijoueur free-to-play de combats de chars est aujourd’hui proposé partout dans le monde et sur de nombreuses plateformes (PC, Mac, Xbox 360 et depuis le 28 juillet sur Xbox One). Cette récente sortie est l’occasion idéale de se pencher sur ce titre qui jouit déjà d’une très large communauté et permet au studio de poursuivre sereinement son activité.

World of Tanks sur Xbox One : c’est la chenille qui redémarre

À mi-chemin entre l’arcade et la simulation, World of Tanks propose donc de s’affronter en équipe ou en FFA sur de nombreuses cartes à l’intérieur de chars de la seconde moitié du siècle dernier. 7 pays sont représentés (France, Allemagne, Chine…etc.), tandis que 5 types de chars (léger, moyen, lourd…etc.) sont de la partie pour autant de styles de jeu. WoT est particulièrement documenté et les très (très) nombreux véhicules disponibles disposent de nombreuses statistiques et spécificités qui feront frétiller les adeptes de ces engins.

Le but du titre est simple : enchaîner les batailles (avec prudence et patience tout de même, puisque les erreurs sont vite sanctionnées) afin d’acquérir monnaie et expérience pour s’offrir de nouveaux chars, de l’équipement pour les personnaliser (armes, moteur, chenilles…etc.) ou encore de l’équipage (entrainement, capacités…etc.). La personnalisation est d’ailleurs l’un des principaux arguments de WoT.

Régulièrement mis à jour avec des équilibrages et du contenu (chars, modes, évènements temporaires plus ou moins loufoques…etc.), World of Tanks profite également de ses patchs réguliers pour s’améliorer. On relèvera par exemple le récent patch 9.9 qui est venu améliorer la gestion de l’éclairage et des ombres tout en réduisant la consommation de ressources système. On notera également que sur PC les mods amateurs sont autorisés et qu’un client alternatif en bêta propose de jouer avec des textures améliorées.

Beaucoup de possibilités, mais des limites à relever

Du côté du modèle économique, WoT a revu sa copie il y a quelque temps. En dehors d’emplacements supplémentaires dans son garage et sa caserne et de quelques objets permettant d’être un peu plus performant (comme des obus premium pas forcément bien vus), les éléments qu’il est possible de s’offrir avec de l’argent réel ne sont que cosmétiques ou ne permettent que de progresser plus vite vers les derniers tiers de chars. Il est possible de s’offrir les véhicules les plus performants sans débourser un centime, mais il faudra pour le coup être très (très) patient. Notons également que certains chars ne sont disponibles que contre de l’argent réel et que différents évènements ne sont accessibles que si le joueur fait partie d’un clan. Les plus solitaires sont donc légèrement pénalisés.

Disponible sur desktop, consoles Microsoft et mobiles

World of Tanks est donc disponible en dématérialisé sur PC et Mac, mais aussi sur Xbox 360 et Xbox One. Enfin, World of Tanks Blitz est une déclinaison mobile du titre proposée sur Android et iOS.

Crédits Photos : Begeek
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform