Clicky



Bons Plans

Internet.org fait peau neuve pour calmer les détracteurs

Publié le

L'application Internet.org, l'initiative de Facebook pour offrir gratuitement un accès à Internet change de nom et devient "Free Basics by Facebook". Elle devient également plus ouverte et sécuritaire.

Depuis plusieurs mois, l’initiative Internet.org de Facebook est attaquée de toute part. Le communiqué de Mark Zuckerberg en mai dernier pour répondre aux critiques n’y avait rien fait. L’application qui permet aux plus défavorisés de se connecter à certains sites et services Internet gratuitement change de nom et s’ouvre pour accueillir de nouveaux services au nom de la neutralité du net.

Internet.org change et devient Free Basics by Facebook

Si l’initiative de Facebook d’offrir un accès gratuit à Internet dans les régions les plus défavorisées du globe au travers de la fondation Internet.org est louable, elle fait polémique depuis plusieurs mois dans les pays où elle est implantée. En effet, l’application n’offre l’accès qu’à certains sites et services validés par Facebook et ayant bien souvent un lien avec le réseau social lui-même. En Inde, de nombreux partenaires du projet s’étaient retirés, se méfiant des intentions du plus grand réseau social.

Dans l’optique de redorer son blason, Facebook a annoncé des changements qui sont d’ores et déjà effectifs. Ainsi l’application devient “Free Basics par Facebook”, 60 nouveaux sites et services, sur la santé, l’emploi, l’éducation ou encore l’économie, viennent s’ajouter à la liste de ceux déjà présents, lesquels sont disponibles gratuitement. En outre, le projet sera plus sécurisé. Présente dans 19 pays, l’application serait utilisée par plus d’1 milliard de personnes.

Free Basics by Facebook : renforcement de la sécurité des connexions

Ces services sont accessibles en passant par le site Internet.org ou bien en utilisant l’application développée par Facebook. Le problème était que les utilisateurs qui passaient par le web ne pouvaient bénéficier d’une connexion sécurisée et leurs données étaient alors à la portée de tierces personnes mal intentionnées. Désormais, toutes les connexions seront chiffrées et pour les services ne proposant pas le chiffrement Facebook s’en chargera en les sécurisant via leurs serveurs.

Facebook n’est donc pas resté insensible aux critiques émises à l’égard de son projet Internet.org. Ces mesures seront-elles suffisantes pour calmer les détracteurs ?

Source : nextimpact.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform