Clicky



Bons Plans

Google lance le tag Fact Check contre les Fake News

Publié le
Google, le moteur de recherche

Le moteur de recherche Google a indiqué qu'il lancait son outil Fact Check pour évaluer la véracité des articles publiés sur le web, afin de déterminer le niveau de fiabilité des informations et de lutter ainsi contre les fausses informations ou Fake News.

Après Facebook, c’est au tour de Google de proposer un outil de lutte contre les « Fake News », les fausses informations véhiculées sur internet. Il permettra au lecteur de trouver des articles basés sur des faits et répondra à la nécessité des réseaux d’informations, d’entretenir une relation de confiance avec leurs utilisateurs.

Avec Fact Check, les infos seront vérifiées par des sites spécialisés

Le géant a annoncé vendredi 7 avril par un post sur son blog, la mise en ligne de son nouvel outil Fact Check. Il y explique les raisons d’installer l’outil « Fact Check », que l’on peut traduire par « vérification des faits ». Pour la firme, la raison d’être de son moteur de recherche est de rendre le contenu des journaux et sites accessibles facilement. L’accès à de l’information de qualité est ce qui motive les utilisateurs et les contributeurs à investir de leur temps, mais internet fourmille d’articles et malheureusement tous ne sont pas basés sur la vérité. Google installera donc des étiquettes sur les informations vérifiées.

Le système n’annotera pas toutes les informations, mais seulement une sélection. La firme de Mountain View n’effectuera pas le travail de recherche elle-même, elle marquera les articles vérifiés par les équipes de sites spécialisés comme Snopes, PolitiFact ou d’équipes de presse comme le Washington Post ou Le Monde par exemple.

Google dispose de l’aide de 115 organisations pour créer les étiquettes. Celles-ci contiendront trois lignes, la première indiquera les faits principaux, la deuxième montrera le nom de l’auteur et la troisième révèlera le nom de l’organisation qui aura vérifié les faits, ainsi que le degré de véracité. Il pourra y avoir des articles avec plusieurs étiquettes donnant des degrés différents de véracité. Le moteur de recherche défend l’idée que cela aidera l’internaute à évaluer l’information et à se faire une opinion.

Lutter contre les fake news est devenue une nécessité pour les géants du web

L’outil avait déjà été introduit en octobre dernier dans une petite sélection de pays. Il sera maintenant disponible tout autour du globe. Avec les élections pour la présidence américaine, beaucoup d’informations circulaient sur Facebook ou Google News, mettant les géants du web en difficulté. Le réseau de Mark Zuckerberg avait alors adopté le système d’étiquettes pour s’assurer que les contenus soient fiables et que les utilisateurs ou les annonceurs ne soient victimes de ces articles. Google suit donc la même trajectoire contre les fausses informations.

En effet, les entreprises peuvent souffrir d’une perte de contrats publicitaires, lorsque les publicités sont placées près d’un message de haine par exemple. Les réseaux sociaux ou flux d’actualités pourraient aussi perdre leur manne si les clients commencent à perdre leur confiance et se retirent. A ces risques financiers, s’ajoute la pression des lois. Le gouvernement allemand a approuvé un projet de lois punissant d’amendes jusqu’à 50 millions d’euros, les sites dont la modération serait trop molle. Contrôler la qualité de l’information est donc devenu une priorité qui sert tous les acteurs du web et surtout les internautes…

Crédits Photos : zamzawawi isa / Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform