Clicky



Bons Plans

Free Mobile : Xavier Niel a décidé de faire appel de la décision

Publié le | Modifié le

Free Mobile a été condamné à verser 25 millions d’euros à Bouygues Telecom après avoir dénigré les abonnés.

Free Mobile relance le second acte de la guerre. Après avoir été condamné pour dénigrement, Xavier Niel a décidé de ne pas en rester là. Le patron de la société a donc indiqué à l’Agence France Presse qu’il faisait appel de sa condamnation. La somme demandée était assez importante, mais Bouygues Telecom a été totalement satisfait par cette décision. L’opérateur estime qu’il était victime de dénigrement de la part de Free Mobile et cette situation devait être stoppée. Le Tribunal de Commerce de la capitale a donc reconnu que le préjudice subi ces douze derniers mois était important. Cela explique donc la lourde amende attribuée à Free Mobile. Ce dernier aurait orchestré un dénigrement systématique envers la concurrence. Cette histoire a commencé lors de l’entrée dans le monde des opérateurs de Free Mobile. A cette époque, la société de Xavier Niel souhaite frapper fort et lance une campagne publicitaire choquante pour les opérateurs concurrents.

Free Mobile et les pigeons

Free Mobile propose des forfaits à bas prix alors que les autres avaient tendance à cette époque à mettre en place des tarifs supérieurs. Face à cette situation, la société Iliad avait utilisé des mots assez forts, il traitait donc les clients des opérateurs adverses de pigeons, et même de vaches à lait. Les tensions ont immédiatement monté d’un cran et depuis les 4 opérateurs français se sont lancés dans une guerre sans merci, un peu à l’image de celle d’Apple contre Samsung. Bouygues Telecom a donc eu gain de cause dans cette condamnation puisque Free Mobile doit verser 25 millions d’euros. Enfin, pour l’instant la décision n’est pas appliquée puisque Xavier Niel a décidé de faire appel.

Free Mobile s’en sort assez bien

Free Mobile a eu l’opportunité de frapper fort avec sa campagne publicitaire sur les pigeons. Il a donc gagné au cours de l’année 2012 de nombreux clients et causé un réel déficit chez la concurrence. Malgré tout, les internautes sont agacés par des problèmes de débit notamment sur Internet, mais le mobile ne serait pas non plus épargné. Dans tous les cas, Free Mobile s’en sort assez bien dans cette affaire, car il faut savoir que Bouygues Telecom demandait près de 100 millions d’euros. Par contre, le tribunal a prévenu la société, les propos violents sont à bannir sinon une amende de 100 000 euros sera attribuée à chaque fois que Free Mobile ne respectera pas cette donnée.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform