Clicky



Bons Plans

Facebook lance un assistant virtuel mi-homme mi-robot

Publié le

C'est la mode des assistants virtuels, tous les grands noms du web et de la technologie en ont développé un. C'est au tour de Facebook de présenter le sien, un peu différent des autres.

Avec “M”, Facebook dote son application de messagerie, Messenger, d’un assistant personnel virtuel. Celui-ci possède une intelligence artificielle et est lui-même assisté par des humains, chargés de lui apprendre à être indépendant et à s’adapter toujours mieux aux besoins des utilisateurs.

M, l’assistant de Facebook doté d’une intelligence artificielle

Après Google Now, Apple et Siri et Microsoft et son Cortana, Facebook vient lui aussi de lancer un assistant personnel qu’il a baptisé “M”. Depuis mercredi dernier, l’assistant virtuel est testé par une poignée d’utilisateurs aux Etats-Unis afin de peaufiner son développement avant un déploiement dans le monde entier. Celui-ci est affiché comme un contact dans l’application et l’utilisateur peut le consulter en utilisant le langage naturel que M est capable de comprendre. L’assistant est doté d’une intelligence artificielle, un domaine qui intéresse fortement le réseau social, il a donc la capacité d’apprendre afin de coller du mieux possible aux besoins de l’utilisateur. Avec le temps, il proposera un service de plus en plus personnalisé.

M saura vous répondre si vous recherchez le cinéma ou le restaurant le plus proche par exemple mais il peut aller encore plus loin en réservant une table si vous le souhaitez. “M peut réellement compléter des tâches pour votre compte. Il peut acheter des choses, faire livrer des cadeaux à ceux que vous aimez, réserver un restaurant, arranger un voyage, des rendez-vous et bien plus” déclarait David Marcus, responsable de la messagerie chez Facebook.

Des humains derrière l’assistant M

Là où l’assistant de Facebook diffère de celui de ses concurrents est que il n’est pas livré à lui-même, des humains, appelés “M trainers” sont en charge d’assister M pour répondre aux requêtes les plus complexes. En effet, les systèmes basés sur l’intelligence artificielle ne sont pas encore assez développés pour être totalement autonome. Le réseau social n’a pas donné d’informations quant au nombre de ces “trainers”, qui travaillent en relation étroite avec les ingénieurs du groupe.

Source : zdnet.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform